Le commerce de Noël au Brésil

Le commerce de Noël au Brésil
Le commerce de Noël au Brésil

Comme dans tous les pays catholiques, Noël est traditionnellement au Brésil une fête de famille, avec dîner et cadeaux au programme. En volume de ventes pour le commerce, Noël fait partie des quatre grandes dates d´achats, avec la fête des Pères, celle des Mères, et le Black Friday…

Les achats de Noël

A chaque fête son type de cadeau, pour Noël on pourrait s´attendre à ce que les jouets arrivent en tête des ventes, mais il n´en est rien, ils sont même très loin derrière les vêtements, chaussures et accessoires, qui représentent 42% des ventes à eux seuls. Les jouets arrivent en seconde position avec 25% des ventes, viennent ensuite, avec 22%, les produits cosmétiques (dont les parfums), puis les appareils électroniques et électroménagers qui forment le reste des ventes avec les chocolats, les alcools, les livres et les fleurs.

Vêtements, les rois de Noël

Si les vêtements, chaussures et accessoires vestimentaires sont les plus offerts à Noël, ce n´est pas par souci de « cadeau utile » pour les enfants, comme ce fut le cas dans le passé. Aujourd´hui les petits préfèrent des appareils et jeux électroniques et leurs accessoires, les enfants établissent leurs listes destinées au père Noël et les familles n´ont plus qu´à acheter. En revanche, chez les adultes c´est l´habit qui fait le moine, et comme Noël et le Jour de l´An correspondent aussi au début de l´été et des vacances, on en profite pour renouveler sa garde-robe et celles des autres. De plus, la tradition veut que l´on porte un vêtement blanc, et neuf, pour la nuit du 31 décembre. Belle occasion que le Noël, qui permet de se l´offrir ou en offrir un à ses proches. Cette tendance se retrouve dans toutes les couches sociales, ce n´est donc pas un privilège des classes aisées que d´acheter des vêtements pour les fêtes de fin d´année.

Une période particulière pour les salariés

Au Brésil, le treizième mois est obligatoire pour tous les salariés ; il est versé en deux fois, entre novembre et décembre, ce qui est d´une aide assez précieuse pour les achats de Noël. Cette année en particulier, afin de donner un coup de fouet à l´économie, le gouvernement a libéré l´accès d´une partie du fond de garantie (FGTS) que chaque employeur doit verser mensuellement sur un compte de la Caisse Fédérale et que l´employé retrouve dans son intégralité lorsqu´il perd son emploi.

En général, il n´est pas possible de débloquer ces fonds, sauf pour l´acquisition d´une première résidence principale ou d´un cas de force majeure (invalidité, décès, etc).  Mais cette année en décembre, chaque salarié a eu la possibilité de retirer un montant de 1.000 Reais (227 Euros) de son « fond de garantie », soit l´équivalent d´un SMIC. Une petite somme, mais qui a permis aux travailleurs les plus défavorisés (54 millions de travailleurs reçoivent moins de 1.000 Reais par mois) d´améliorer leurs fêtes de fin d´année.

La mesure semble avoir portée ses fruits puisque les ventes au détail ont augmenté de 3% par rapport aux années précédentes pour la même période. A cela il faut ajouter quelques signes sensibles de reprise économique, recul de l´inflation et du chômage, baisse de l´inflation et des taux d´intérêts, une tendance encore très timide mais qui indique une possible sortie de crise et suffit à créer un effet psychologique favorable auprès des consommateurs.

Le centre de São Paulo en période de Noël

Le centre de São Paulo en période de Noël.

Points et tendance

L´essentiel des ventes de Noël se fait dans les centres commerciaux, que l´on appelle ici les shoppings. Selon les villes, leur fréquentation aurait augmenté de 9% cette année. Même tendance dans les rues commerçantes des centres villes, plus 4% de ventes, comme dans la célèbre rua 25 de Março à São Paulo ou encore dans les rues du Saara dans le centre de Rio de Janeiro. En troisième position, c´est le commerce online qui complète le trio de tête des principaux points de ventes du pays.

Selon la classe sociale, le nombre de cadeaux acheté par personne varie, il est de 5 dans les classes moyennes et pauvres et de 9 chez les plus aisés. Si l´on compare les énormes disparités de revenus entre ces classes, il y a peu de différence dans le nombre de cadeaux, et au niveau des prix c´est encore plus flagrant, toutes classes sociales confondues le montant par cadeau se situe en dessous des 150,00 reais (34 Euros).

Une autre donnée recueillie est le nombre de personnes qui achète des cadeaux, elles sont 120 millions cette année, sur une population totale estimée à 210 millions d´habitants (juillet 2019). De ces 120 millions, plus de 10% ont attendu le dernier jour pour faire leurs achats, espérant ainsi profiter de promotions de dernière minute.

Foule dans un shopping pour Noël.

Foule dans un shopping pour Noël.

Les prochaines dates importantes pour le commerce en 2020

25 février – Carnaval, c´est la période de grande consommation de séjours et services, packages de fêtes, croisières, etc, par conséquent, comme il manque toujours quelque chose pour que la garde-robe et le look soit complets, les jours qui précèdent le carnaval sont bons pour le commerce.

08 mars – Dia Internacional da Mulher (Journée Internationale de la Femme), on offre en général des fleurs aux femmes de l´entourage et même sur les lieux de travail, mais il y a aussi pas mal de petits cadeaux qui circulent.

12 avril – Pascoa (Pâques),  les articles religieux ont la vedette, mais aussi les chocolats. Les commerçants font aussi des promotions, surtout sur l´électroménager, la cuisine, la décoration…

10 mai – Dia das Mães (Fête des Mères), c´est l´une des grandes dates pour les cadeaux, tout se vend.

12 juin – Dia dos Namorados (Jour des Amoureux), c´est l´équivalent de la St Valentin, le jour des amoureux, grosse consommation de cadeaux et de services, hôtels, dîners…

30 juin – Dia do Amigo (Journée de l´Amitié), même si on en profite surtout pour des retrouvailles autour d´une bière, il y a des cadeaux qui circulent.

09 août – Dia dos Pais (Fête des Pères), une des dates importantes pour le commerce, juste derrière la fête des Mères en volume de ventes.

12 octobre – Dia das Crianças (Journée de l´Enfance), c´est la plus grosse vente de jouets de l´année, même plus qu´à Noël.

31 octobre – Halloween, la mode s´est bien implantée au Brésil depuis la fin des années 90, grosse vente de panoplies, déguisements et objets thématiques.

27 novembre – Black Friday, arrivé il y a une dizaine d´années au Brésil, cette occasion talonne toutes les autres en ventes et est même devenue la première pour les achats online. Dans le prolongement de ce vendredi de prix cassés, le lundi suivant est connu comme Cyber Monday, c´est l´occasion pour les commerçants de descendre encore les prix afin d´écouler les stocks et faire de la place pour les articles de Noël.

Et l´on revient au 25 décembre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.