Salvador de Bahia, 5 bonnes raisons d´y aller

Salvador de Bahia, 5 bonnes raisons d´y aller
Salvador de Bahia, 5 bonnes raisons d´y aller

Ancienne capitale coloniale, Salvador est le berceau de la culture afro-brésilienne, son centre historique est classé au Patrimoine Mondial par l´Unesco et cette ville, que l´on appelle aussi tout simplement Bahia, est connue pour sa joie de vivre, ses fêtes, sa gastronomie, ses plages, sa musique, et bien d´autres aspects qui en font un des lieux les plus pittoresques et attachants du Brésil.

Raison première : Bahia est une fête

Ce n´est pas pour rien que Bahia est la région qui a fourni le plus grand nombre de compositeurs et chanteurs au pays, de Maria Bethânia à Gilberto Gil, de Caetano Veloso à Dorival Caymmi,  de Gal Costa à João Gilberto, de Raul Seixas à Carlinhos Brown, mais encore Sarajane, Simone, Margareth Menezes, Daniela Mercury, Tom Zé, Morais Moreira, Maria Creuza, pour n´en citer que quelques uns car la liste est très longue. Autant de noms qui ont fait, et font, les chansons et les rythmes marquant de la musique brésilienne, à commencer par la samba, qui est née à Bahia avant de conquérir Rio et d´engendrer la bossa nova. A Bahia on aime la musique plus que tout autre chose, on est toujours prêt pour la fête, pour elle on trouve toujours de l´énergie et du temps, et tout est motif pour commémorer quelque chose. La musique est aussi l´essence des groupes de percussions et blocos (groupes) de carnaval, comme Olodum (photo en haut de page), Ilê Aiyê, Timbalada, Ara Ketu, parmi les plus connus, et il est très fréquent d´en croiser un, principalement dans le Pelourinho (centre historique).

Est-ce la fête qui rend les gens heureux ? Les mauvaises langues diront que c´est l´indolence, ou la frivolité, en tout cas c´est peut-être tout cela qui rend les gens aimables, serviables et souriants, ou alors pittoresques, exotiques, comme tout droit sortis d´un roman de Jorge Amado. Bahia est un univers à part, un lieu que l´on doit avant tout ressentir, en se laissant porter par ce rythme, cette sensualité et cette douceur qui n´appartiennent qu´à elle…

La raison des yeux

Le centre historique de Salvador se situe dans la ville haute et s´étend sur trois quartier, le Carmo, le Santo Antonio, et le Pelourinho, ce dernier étant le plus connu pour regrouper la plupart des attractions touristiques et activités commerciales et culturelles.

Ses rues escarpées et ses façades colorées forment un ensemble unique au monde, un style colonial portugais et une esthétique qui oscille toujours entre l´ostentation et la décadence, laissant les curieux ébahis et confus, mais aussi séduits.

Autre aliment pour les yeux, les scènes de rues, on y trouve à la fois les costumes folkloriques et les manifestations culturelles, comme la capoeira, mais aussi tous les petits métiers qui nous ramènent à la réalité d´une société où la survie est un système, que certains appellent une économie parallèle, qui fait vivre presque la moitié de la population du pays. Vendeurs de petits cafés, de noix de coco, de beignets, ils sont partout où sont les clients potentiels, formant avec eux une ambiance colorée et animée où se mêlent les senteurs et les éclats de voix.

Le Pelourinho

Le Pelourinho

La culture est une raison

On dit que Salvador possède 365 églises, une par jour, ce qui est une légende, même s´il est vrai qu´on en est proche. Aujourd´hui, si l´on compte tous les lieux de culte afro-bahianais et les temples neo-protestants (évangéliques) ce chiffre est même sans nul doute dépassé. Mais c´est aussi pour ses églises et les trésors du baroque qu´elles renferment qu´on va à Bahia ; rien que dans le centre historique on doit obligatoirement s´arrêter dans la cathédrale, récemment et magnifiquement restaurée, et l´église de São Francisco et son cloître recouvert d´azulejos exceptionnels.

On ne manquera pas non plus le museu de Arte Sacra (musée d´art sacré), pour le bâtiment mais aussi pour sa collection, la plus somptueuse du pays.

Les musées ne manquent pas à Salvador, parmi lesquels il faut citer le musée afro, le musée Carlos Costa Pinto ou encore le MAM (musée d´art moderne) dont la localisation en bordure de la baie et les bâtiments de l´époque coloniale valent à eux seuls le déplacement. Mais Bahia c´est aussi, et surtout, la culture afro que l´on retrouve dans tous les aspects de la société locale. On a vu la musique, il faut aussi citer la gastronomie, considérée comme étant celle qui a la plus forte identité au Brésil,  et la spiritualité, avec le candomblé et les cultes animistes d´origine africaine.

La cathédrale-basilique de Salvador

La cathédrale-basilique de Salvador

Autre raison, le farniente

Bahia est l´Etat côtier avec le plus long littoral du Brésil, presque 900 km d´extension. Salvador, avec une cinquantaine de km de plages, dont une partie à l´intérieur de la baía de Todos os Santos, est aussi une destination balnéaire. Les meilleures plages pour les bains de soleil et le farniente se trouvent à l´extrêmité de la ville, après le quartier de Itapoan, Pedra do Sal, praia de Stella Maris et praia do Flamengo. Les abords sont équipés de paillotes, qu´on appelle des barracas, parmi les plus célebres la barraca do Lôro ou celle de Bora Bora, de véritables clubs de vacances ! Pour nager, les vagues et les courants étant très forts, on préférera les plages plus proches du centre et dans la baie, comme Barra et Porto da Barra, ou même, si on est avec des enfants petits, les plages du fond de la baie, comme Ribeira. Si on aime pas la foule, il faut savoir que les week-ends et jours fériés les plages, ou plutôt les barracas, sont bondées, surtout au printemps et en été, d´octobre à mars.

La raison stratégique

Avec une supeficie qui est celle de la France, l´Etat de Bahia regorge de sites naturels et de lieux de vacances très variés. On peut ainsi choisir l´arrière pays avec ses massifs montagneux comme la Chapada Diamantina, ou encore les îles paradisiaques comme Boipeba, et enfin les plages de rêve, soit sur la côte nord ou dans le sud de l´Etat.

Barraca do Lôro, plage de Stella Maris à Salvador

Barraca do Lôro, plage de Stella Maris à Salvador.

Salvador est donc un point de départ incontournable pour rejoindre toutes ces merveilles, que ce soit en autocar ou en avion. On peut ainsi combiner une visite de Salvador et ensuite étendre son séjour vers un site plus tranquille, pour le repos ou les activités de nature, comme par exemple le trekking dans la Chapada Diamantina ou le surf à Itacarê. Les amateurs de bons standings ont le choix du côté de Porto Seguro, ou plus précisemment Trancoso, la station chic du sud de Bahia. Plus près de Salvador, à un peu plus d´une heure du centre ville, le village de Praia do Forte est aussi une référence avec ses plages bordées de cocotiers et ses hôtels de luxe. Plus au nord, on pourra préféré des sites plus populaires, et même plus isolés comme Mangue Seco.

Praia do Flamengo à Salvador

Praia do Flamengo à Salvador. 

Pour plus de détails sur les séjours à Salvador (vie nocturne, restos, hébergements, à faire, à voir, etc) et les sites de Bahia dont certains sont cités ici, vous pouvez consulter les autres textes publiés sur ce blog.

1 Comment

  • amine dit :

    Bahia l’un des plus beaux état du Brésil, je dirai il ya 1001 une raison de visiter l’état de Bahia, les plages magnifiques, les gens, les couleurs, la cultures… je pense que si vous deviez venir qu’une fois au Brésil dans votre vie, alors l’État de Bahia devra être votre destination

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.