Le nudisme sur les plages brésiliennes

Le nudisme sur les plages brésiliennes
Le nudisme sur les plages brésiliennes

En 1954 le Brésil est le premier pays d´Amérique latine à fonder un club naturiste. Pourtant, la pratique n´est pas aussi courante que pourrait le laisser croire la taille des bikinis. Avec plus de 7.000 km de plages, le pays compte seulement huit plages officiellement autorisées pour cette pratique (bientôt neuf). C´est peu, même si le nudisme est pratiqué illégalement sur au moins une trentaine d´autres plages. Quant au naturisme, il compte un peu plus de 300.000 adeptes, selon la fédération naturiste du Brésil, sur 210 millions d´habitants, la pratique reste donc très limitée. En dehors des clubs naturistes, au nombre de 35 dans tout le pays, il reste au visiteur de passage la possibilité de faire du nudisme sur les plages réservées à cet effet. Mais attention, pas n´importe où et en respectant les règles.

 

Les règles

Tout d´abord il est bon de rappeler la différence entre nudisme et naturisme. Le premier est tout simplement le fait de se dénuder dans un espace public, comme bronzer ou se baigner sur une plage, et se rhabiller ensuite. Le naturiste lui, adopte le nudisme comme mode de vie, il peut vivre nu chez lui, entre amis, en famille, tout au long de l´année ou en vacances, pratiquer des activités, fréquenter les espaces prévus à cet effet, etc. Le naturiste ne fait donc pas que se dénuder sur la plage, il y a une continuité dans sa nudité, pour le nudiste elle n´est qu´occasionnelle.

Quant aux règles, sur les plages réservées au nudisme elles sont de deux types, celles qui sont déterminées par la fédération naturiste du Brésil, en accord avec l´Etat, et celles qui sont plutôt des conseils pour éviter les désagréments. Les premières sont les suivantes : nudité obligatoire, sauf sur certaines plages où le topless est accepté (c´est signalisé) ou pour les femmes en période menstruelle – Interdit de filmer ou photographier les personnes sans leur accord – Interdit d´avoir des relations sexuelles ou relations amoureuses et attouchements qui provoqueraient des réactions jugées obcènes (érection) – L´entrée d´hommes seuls est interdite, sauf sur certaines plages ou pour ceux qui sont membres d´un club naturiste (sur présentation d´une carte de club) – Interdit de satisfaire ses besoins physiologiques sur place – Ne jamais utiliser les structures communes (bancs, chaises, transats, etc) sans une protection des parties génitales et anales, par exemple on mettra sa serviette sur le banc avant de s´y assoir – Ne pas se moquer des personnes ou les provoquer – Ne pas pratiquer ou provoquer des actes de violence – Interdit de faire usage de drogue – Interdit de faire usage d´appareil sonore pouvant déranger l´entourage – Ne pas porter préjudice à autrui, à la faune et à la flore.

On l´aura compris, l´idée est le respect le plus total des personnes, de l´environnement et de l´image du nudisme, ou du naturisme, dans son ensemble.

Entrée de la plage de Tambaba, Etat de Paraiba (nordeste).

Entrée de la plage de Tambaba, Etat de Paraiba (nordeste).

En ce qui concerne les conseils pour éviter les désagréments, qui ne sont d´ailleurs pas propres au nudisme, ils font partie d´une logique, ou plutôt d´automatismes auxquels les Brésiliens sont habitués, mais qui ne sont pas toujours évidents pour les étrangers. Par exemple, la pratique du nudisme n´étant pas une chose évidente, ni acceptée, pour tout le monde, on choisira toujours de fréquenter ces plages le week-end, ou pendant les congés locaux, c´est à dire quand il y a du monde. Si les plages désertes sont en général déconseillées, celles de nudisme le sont encore plus en raison des agressions sexuelles qui pourraient y être perpétrés. Cette recommandation est la principale, et mieux vaut la respecter, bien plus encore si on est une femme seule.

Un autre conseil concerne les plages non officielles, où le nudisme est pratiqué, là encore il est hautement recommandé d´éviter l´isolement et les périodes où ces plages sont vides. Bien sûr pour les mêmes raisons citées au-dessus, mais aussi car le nudisme est considéré comme un « attentat à la pudeur » s´il est pratiqué en dehors des lieux non autorisés. Les gardes-côtes ou policiers n´iront pas mettre des amendes sur une plage pleine de nudistes, en revanche, s´ils n´y voient que quelques rares personnes, ça pourrait bien les inciter à faire appliquer la loi.

 

Les plages officielles dans la région Nordeste :

La Praia de Tambaba, près de João Pessoa, la capitale de l´Etat de Paraíba, est l´une des préférées pour le nudisme. D´une part en raison du climat de la région, avec du soleil et de la chaleur toute l´année, mais aussi de sa topographie, beaucoup de rochers et de piscines naturelles qui permettent un relatif isolement. C´est aussi la plus ancienne plage naturiste du nordeste. Elle est bordée de falaises, avec un sable clair et une végétation tropicale. Le nudisme y est obligatoire et l´entrée d´hommes seuls n´y est pas autorisée. C´est aussi sur cette plage que se déroule tous les ans (en septembre), l´une des principales compétitions mondiales de surf nu. La plage de Tambaba est partagée en deux, une partie (300 mètres) réservée exclusivement aux nudistes, l´autre partie est ouverte à tous. Comme il existe des paillotes et petits restaurants aux abords de la plage, on est pas obligé d´emporter de quoi boire et manger. L´accès en voiture peut se faire depuis l´aéroport de João Pessoa, situé à 45 km, Tambaba se trouve dans la municipalité de Conde. Si on préfère les transports publics, il y a des cars et des vans qui partent régulièrement de João Pessoa. On peut aussi venir de Recife (110 km). Dans ce cas, on prend un car vers João Pessoa et on s´arrête sur le trajet, à Conde (Tambaba est une plage de Conde).

La Praia de Massarandupió, se trouve à 93 km au nord de Salvador, et à 46 km au dessus de Praia do Forte, la célèbre station balnéaire. La plage fait plusieurs km, la partie réservée au nudisme fait 2 km et est connue comme Praia das Dunas. En réalité les nudistes se concentrent aux abords des deux seules paillotes de plage de cette partie, sur une distance de moins de 800 m d´extension. Comme toujours au Brésil, il est recommandé de ne pas trop s´isoler. La plage est bordée de dunes, derrière lesquelles coule un ruisseau où il est bien agréable d´aller se désaler après un bain de mer, ou tout simplement se raffraîchir. Les hommes seuls ne sont pas acceptés, le nu est obligatoire, sauf pour les employés des paillotes. L´accès depuis Salvador se fait par la route, en voiture il suffit de suivre vers le nord et après Praia do Forte continuer sur la Linha Verde. L´entrée vers Massarandupió se trouve après Porto Sauípe, en quittant la route principale il y a encore 10 km de piste jusqu´au village. Plusieurs pousadas simples sont disponibles sur place. Pour l´accès à la plage on suit la même piste et au bout on doit laisser la voiture et continuer à pied sur encore 1,5 km, soit par les dunes, soit par la plage pour arriver à la partie réservée au nudisme. Lá encore on est favorisé par le climat, chaud et ensoleillé quasiment toute l´année. On choisira toujours d´y aller le week-end, ou pendant les congés d´été (fin d´année, janvier, et carnaval) afin que la plage ne soit pas déserte.

Plage de Massarandupíó.

Plage de Massarandupíó.

 

Les plages officielles dans la région Sudeste

La seule plage naturiste officielle de la ville de Rio de Janeiro se trouve à l´extrémité de la ville, dans le quartier de Grumari (après Barra da Tijuca). La plage s´appelle Praia do Abricó, c´est une des rares à accepter les hommes seuls. Elle a sans doute été choisie pour la végétation et les rochers qui la bordent et permettent une certaine intimité. L´eau est propre et le sable blanc et fin. Par contre il n´y a aucune structure sur place, mais des boissons, des friandises et des sandwichs sont proposé s par les vendeurs ambulants. La plage est surveillée le week-end, mais comme ailleurs, déserte en semaine (sauf pendant les périodes de congés d´été). La plage do Abricó se trouve loin du centre ville et à une quarantaine de km de Copacabana, on y accède directement en voiture (taxi, Uber…) environ 40 minutes depuis le centre (très variable selon les embouteillages), mais si on veut réduire le coût du trajet on peut prendre le métro (ligne 4) et aller jusqu´à la station Jardim Oceânico (terminus), qui est situé au début de Barra da Tijuca, et continuer en taxi.. Il existe aussi plusieurs lignes de bus depuis le centre et les quartiers de la zone sud de Rio qui vont jusqu´au Recreio Shopping, ainsi que le BRT. Ça rapproche énormément et on peut même louer une bicyclette sur place pour continuer.

Praia do Abricó.

Praia do Abricó.

Une autre plage pour la pratique du nudisme située dans l´Etat de Rio de Janeiro est la Praia Olho de Boi. Elle se trouve à Búzios, célèbre station balnéaire de la côte nord de Rio, connue comme la região dos Lagos. La plage Olho de Boi n´a qu´une cinquantaine de mètres d´extension, il y a donc peu d´espace le week-end ou pendant les vacances, c´est donc une des rares plages de nudisme du pays où il est préférable de se rendre hors période de congés, comme elle est gardée ça ne pose pas de problèmes. L´accès n´est pas de tout repos, il se fait à pied depuis la praia Brava située au bout de la zone urbaine de Búzios. Un sentier d´un km et demi mène à la plage naturiste, il s´agit d´une montée assez raide où il est préférable d´être bien chaussé. Il est aussi conseillé de bien se protéger du soleil car il n´y a pas d´ombre, ni sur le trajet ni sur la plage. Parfois il y a un loueur de parasol, qui vend aussi des boissons, mais il est recommandé de prévoir tout cela si on décide d´y passer la journée. Le nu est obligatoire et les hommes seuls sont autorisés.

Praia de Olho de Boi.

Praia de Olho de Boi.

Toujours dans la région sudeste, l´Etat de Espírito Santo possède une seule plage pour la pratique du nudisme, Praia de Barra Seca. Elle se trouve dans la municipalité de Linhares, à 142 km de la capitale Vitória. On y accède par Pontal do Ipiranga sur la côte, de là il faut traverser le fleuve en bateau car la plage se trouve sur une île située à quelques encablures de la côte. L´avantage ici c´est qu´on peut profiter à la fois d´un bain de mer et de la plage, mais aussi de l´eau douce du fleuve. Autre aspect positif, se trouvant sur une île, la plage de nudisme est beaucoup moins exposée aux curieux. De plus elle permet le camping et est équipée d´une pousada et de paillotes pour boire et manger. La partie naturiste fait 200 m d´extension dont une moitié pour les couples et les familles et l´autre pour les célibataires. C´est la seule plage du pays à fonctionner ainsi. Des lignes régulières d´autocars desservent Linhares depuis la gare routière de Vitória, puis des bus circulent entre Linhares et Pontal do Ipiranga (54 km du centre ville).

Praia de Barra Seca.

Praia de Barra Seca.

Dans la région sudeste, aussi incroyable que cela puisse paraitre, l´Etat de São Paulo ne possède aucune plage officielle pour le nudisme. Bien sûr on le pratique quand même sur quelques plages (nous le verrons dans la seconde partie) mais comme expliqué plus haut, on s´expose à quelques soucis avec la police, parfois même avec la population, pour attentat à la pudeur si la plage n´est pas réglementée pour le naturisme. Une procédure de régularisation a été engagée pour la Praia Brava, à São Sebastião, sur la côte de São Paulo (voir dans la seconde partie).

 

A suivre : les plages naturistes du sud.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.