Vacances à la brésilienne

Vacances à la brésilienne
Vacances à la brésilienne

En ce mois de janvier c´est le plein été au Brésil. Période de congés annuels pour beaucoup d´administrations et entreprises, mais aussi des écoles et des facultés, ces vacances d´été commencent en général avant Noël pour finir début février. Il y a encore deux autres périodes importantes de congés dans le pays, Pâques et les vacances d´hiver de juillet, en plus des fériés prolongés. A chaque saison sa destination, mais où les Brésiliens passent-ils leurs vacances ? 

 

Tous à la plage

Le Brésil on le sait est un pays de plages, il possède 7.367 km de côte (9.200 km si on compte les deltas et îles), très variée on y trouve de longues plages de sable fin, des dunes, des criques, des îles et îlots, et beaucoup de cocotiers. Par ailleurs, sa population est issue d´une culture de la mer, fils d´un peuple de grands navigateurs que sont les Portugais. Pourtant, les Brésiliens ne sont pas un peuple de la mer, ils sont un peuple de la plage. Qu´on le sache, les Brésiliens n´ont pas le pied marin de leurs colonisateurs.  Quiconque parcourt le brésil s´étonne du peu de bateaux sur ses côtes, d´autant que la majeure partie de la population y est concentrée et que s´y trouve la plupart des grands centres urbains et capitales d´Etat. On remarque aussi sur les plages qu´ils ne s´aventurent guère dans l´eau, mais barbottent au bord pour s´y raffraîchir, il faut bien ça, car l´autre pêché mignon des Brésiliens c´est le soleil…

Il est donc naturel que l´immense majorité des Brésiliens passent leurs vacances à la plage. La période des vacances se déroule en été, c´est à dire de décembre à février, c´est la période où les températures sont les plus élevées et que l´océan est le plus calme. Bien entendu, avec l´immensité du pays tout cela peut être relatif, si par exemple il y a peu de changement de climat dans le nordeste, ce n´est pas le cas dans le sud, qui rappelons-le au passage, concentre la majeure partie de la population. Les plages de Florianopólis sont ainsi très fréquentées en été, mais impraticables en hiver, les températures y sont basses pour la baignade (moyenne de 16°) et l´océan souvent démonté. En général, dans le sud la quasi totalité des infrastructures de plages, comme hébergements, paillotes, etc, ferment en hiver. Alors que dans le nord et nordeste, elles peuvent rester ouvertes toute l´année.

Sur une plage de Florianópolis.

Sur une plage de Florianópolis.

 

Les plages préférées

Ce sont les plages du nordeste qui sont vraiment les préférées des Brésiliens. D´une part pour le soleil et les températures, puisqu´on est certain que ces deux éléments seront au rendez-vous, mais aussi pour des questions économiques, les prix dans ces régions étant généralement plus bas que dans le sud et sud-est. Les stations balnéaires et villes de bord de mer les plus recherchées du nordeste sont à peu près tous les ans les mêmes, à savoir pour les grandes villes de plages : Natal (Rio Grande do Norte), Fortaleza (Ceará) et Macéio (Alagoas). Parmi les stations balnéaires les plus en vogue, on trouve : Porto Seguro (Bahia), Porto de Galinhas (Pernambuco), Praia do Forte (Bahia). Dans le sud et sud-est, c´est Rio de Janeiro qui arrive en tête, puis : Florianópolis (Santa Catarina), et Ubatuba (São Paulo). Bien entendu, ça ne veut pas dire que les autres plages, villes et stations balnéaires soient désertes, bien au contraire, mais celles qui sont citées ici sont en tête de la demande. Ensuite, il y a les sites recherchés plutôt pour un intérêt bien particulier, par exemple une famille avec des adolescents va préférer une station balnéaire avec beaucoup d´animations et une vie nocturne intense, comme Guarapari (Espirito Santo), Porto Seguro (Bahia) ou encore Camboriú (Santa Catarina). Florianópolis a aussi cette particularité, mais comme il s´agit d´une île avec un grand choix de plages, il y en a pour tous les goûts.

 

En dehors des plages

On considère que plus de 90% des Brésiliens passent leurs vacances en bord de mer. Pour ceux qui choisissent d´éviter la foule, il reste de nombreuses options dans l´intérieur des terres, les massifs ou les chaines montagneuses sont les plus recherchés, on les appelle ici les chapadas ou serras. Ces sites naturels offrent de nombreuses possibilités de randonnées, mais aussi des baignades dans les cascades et la visite des petits villages et de la production locale d´artisanat ou produits comestibles. C´est le cas de la Serra Gaúcha (Rio do Sul) ou de la Chapada Diamantina (Bahia). Pour les séjours plus courts, comme les weeds-ends prolongés, ces sites de l´intérieur des terres sont aussi recherchés en hiver pour leur côté « exotique » de ville froide (très basse températures, parfois neige), comme Gramado (Rio Grande do Sul), ou Campos do Jordão (São Paulo). Parmi les villes qui reçoivent le plus de visiteurs pour des séjours courts, c´est São Paulo qui arrive en tête très loin devant les autres capitales du pays. Les raisons sont multiples : très grande fréquence et possibilité de vols, avec souvent des prix attractifs, mais aussi l´attrait de la grande ville pour un « bain de culture » avec un choix d´expositions, de foires, et de spectacles toute l´année. On va aussi à São Paulo pour faire des achats, puisque cette ville concentre une grande partie de l´industrie du pays, les prix y sont souvent bien plus attractifs qu´ailleurs.

Porto Seguro (sud de Bahia).

Porto Seguro (sud de Bahia).

 

Le calendrier

Il est très rare que les Brésiliens prennent un mois complet de vacances, même en été. En général elles sont réparties sur différentes périodes de l´année, dont les trois principales sont : en été la période des fêtes de fin d´année (Noël et Réveillon) qui peut se prolonger en janvier, et le carnaval, qui a lieu à des dates variables, le plus souvent en février. En hiver, c´est à partir du 21 juin et jusqu´en juillet, qu´ont lieu les vacances d´hiver. Mais le calendrier n´est pas le même suivant les régions et les Etats, par exemple, dans le sud du pays les vacances d´hiver sont en juillet, alors que dans le nordeste c´est plutôt pendant les dix derniers jours de juin, ce qui correspond aux fêtes religieuses de la São João (St Jean). Ainsi, à Bahia la période s´étend du 21 juin au 3 juillet au moins, puisque le 2 juillet est un férié (indépendance de Bahia). Ce n´est qu´un exemple pour illustrer le diversité du calendrier.

Les jours fériés et les périodes de congés sont déterminés par les Etats (il y a aussi des fériés municipaux). La seule exigence du gouvernement fédéral est le nombre de jours « ouvrables » à être respectés, par exemple pour l´école primaire le minimum est de 200 jours d´école par an, il revient aux Etats de s´arranger avec leur propre calendrier et fériés locaux. Pour les travailleurs du secteur privé, le nombre de jours de congés rémunérés est de 30 par an. Dans la fonction publique, ce minimum de 30 jours est aussi appliqué, mais dans la pratique c´est bien plus  et c´est variable d´une administration à l´autre, sachant que chacune a au moins une période par an de « recesso » (période de non fonctionnement), là encore ce sont les Etats qui décident. Comme les congés peuvent être pris tout au long de l´année, la période d´été est bien sûr la plus demandée en raison du climat, ce sont les entreprises qui décident des périodes en fonction du besoin, d´une façon générale il y a peu de fermetures annuelles, les entreprises préférant engager des temporaires pour remplacer sa main d´oeuvre en vacances, bien entendu cela dépend des secteurs d´activités.

L´année scolaire se terminant vers le 15 décembre, suivant les Etats, et reprenant fin janvier ou début février, c´est cette période d´un mois et demi qui correspond aux grandes vacances d´été telles qu´on les connait en Europe. C´est la période où les Brésiliens envahissent les plages !

 

Vacances en haute mer

Depuis une dizaines d´année, les croisières font partie des préférences des Brésiliens. Jusqu´en 2016, une vingtaine de navires de grandes compagnies internationales,  parcouraient les côtes du pays pour des croisières courtes ou moyennes, allant jusqu´à Montevideo (Uruguay) ou Buenos Aires (Argentine). Une profonde crise économique est passée par là, et le nombre des navires est tombé à six en 2018. Ceci étant, la demande reprend et en 2018 plus de 530.000 Brésiliens ont choisi les croisières pour des vacances courtes. La tendance est bien installée et une reprise est attendue pour 2019. Les étapes principales le long des côtes brésiliennes sont les capitales comme Rio de Janeiro, Vitória, Salvador, Recife, Florianópolis, ou des villes secondaires comme Porto Seguro ( Bahia) ou Santos (São Paulo).

A Florianópolis à bord du Costa Fortuna.

A Florianópolis à bord du Costa Fortuna.

 

Voyages à l´étranger

Si le secteur du tourisme au Brésil est essentiellement national avec 93% du marché, il n´en reste pas moins qu´autour de 1,2 million de Brésiliens sont partis à l´étranger en 2018. Lá encore, on peut distinguer deux périodes principales pour ces voyages, l´été et l´hiver, mais cette fois pour des questions climatiques inversées, les Brésiliens vont moins en Europe en hiver, par contre ils vont en Argentine ou au Chili en cette période, le plus souvent pour skier dans les Andes. Certains choisissent aussi les périodes de mi-saison pour des raisons économiques, transport aérien et prestations souvent moins chèrs. Parmi les destinations les plus en vogue depuis 2017, on trouve le Portugal (Lisbonne), la Turquie (Istambul), le Canada, le Mexique (Cancun et la Riviera Maya) et l´Afrique du sud. Ces tendances du moment n´empêche pas les Brésiliens de continuer de visiter le reste de l´Europe, Paris, Rome, Londres, Madrid, sont parmi les favoris, et bien sûr les Etats-Unis, New-York et surtout la Floride, même si cette destination est devenue un peu plus compliqué (formalités d´entrée et coût du visa), les grands parcs d´attraction restant un classique pour les Brésiliens.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.