La péninsule de Maraú

La péninsule de Maraú
La péninsule de Maraú

Située à un peu plus de 200 km au sud de Salvador, la péninsule de Maraú se trouve dans la continuité des sites balnéaires de Bahia, que sont Morro de São Paulo et Boipeba, et juste avant Itacaré, autre lieu très apprécié des amateurs de belles plages bordées de cocotiers. Maraú est aussi connue pour avoir fait partie des escales de l´Aéropostale au temps de Saint-Exupéry…

Intérêt et activités

La péninsule de Maraú est avant tout un lieu de nature, on y va surtout pour ses 40 km de plages et ses paysages. Aujourd´hui, des hébergements de qualité s´y sont installés, principalement à Barra Grande et aux abords de la plage de Taipu de Fora, classée parmi les dix meilleures du pays pour la baignade. Il y a peu de vie nocturne dans la péninsule, seul Barra Grande est animé et concentre quelques bars, restaurants et boutiques, c´est une petite station balnéaire, un village de pêcheurs resté assez authentique et c´est justement sa rusticité qui en fait le charme. Parmi les activités, en dehors de la plage et de la baignade, il faut citer les sorties en bateau dans la baie de Camamu, les excursions en 4×4 dans l´intérieur de la péninsule (jeep-tour) ou encore les promenades le long des plages.

Situation géographique

Maraú est le chef-lieu de la péninsule qui prend son nom, la ville n´a pas grand intérêt mais c´est la référence géographique. La péninsule se trouve entre l´océan Atlantique et la baie de Camamu, qui est la troisième du pays, juste après la baie de Todos os Santos (Salvador) et celle de Guanabara (Rio de Janeiro). Camamu est la plus grosse ville des alentours (32.000 hab.), c´est aussi le point d´arrivée des lignes régulières d´autocars quand on choisi de venir par Salvador ou Ilhéus. C´est ici qu´on prend le bateau pour se rendre à Barra Grande en traversant la baie de Camamu. Dans la péninsule, il n´y a qu´une route praticable sans 4×4, c´est l´axe Maraú-Barra Grande, qui est relié au sud à Itacaré, Ilhéus et Camamu (voir carte plus bas). Le climat est tropical humide avec des températures moyennes de 28º, la saison des pluies va de avril à juin, et la saison la plus sèche va de septembre à novembre. On considère cette période idéale pour visiter la péninsule, d´autant que ce n´est pas encore la haute saison touristique au Brésil.

Ponta do Mutã

 

Quel site choisir ?

Il n´est jamais aisé de faire son choix parmi les sites quand on a plusieurs possibilités. Pour la péninsule de Maraú c´est d´autant plus compliqué que les sites intéressants offrent tous des possibilités d´hébergement de bon niveau aux abords de plages de rêve, il faut donc choisir en fonction d´autres paramètres, goûts, budget et transport, car il faut savoir que les déplacements dans la péninsule ne sont pas simples. En dehors des axes très fréquentés, pour rejoindre les sites touristiques on doit passer par les taxis ou les agences de tourisme, et ce n´est pas bon marché. Le plus commun est d´arriver par Camamu et Barra Grande quand on vient en autocar de Salvador. On peut ainsi loger à Barra Grande et de là prendre un taxi si on veut découvrir d´autres endroits de la péninsule, ou encore la jardinheira, 4×4 aménagé pour le transport des personnes, qui est très bon marché et dessert Taipu de Fora et d´autres plages, mais aussi Ponta do Mutã. Il faut toutefois savoir que Barra Grande se trouve dans la baie de Camamu, sa plage reçoit une influence des mangroves toute proche, son sable n´est donc pas toujours au top. Par contre, il suffit de marcher une dizaine de minutes pour rejoindre la Ponta do Mutã, qui a sa plage sur l´océan (photo en haut de page). Si on ne veut pas marcher, la jardinheira fait le trajet depuis Barra Grande, ça coute moins d´un Euro par personne. La pointe de Mutã offre l´avantage des belles plages, tout en étant à proximité du village de Barra Grande et possède aussi quelques pousadas de bonne qualité, toujours à deux pas de la plage. Si on trouve qu´il y a trop de monde à Ponta do Mutã, il suffit de marcher quelques minutes pour se retrouver sur les très belles plages de Bombaça, ou celle de Três Coqueiros, cette dernière quasiment déserte.

Une autre option est Taipu de Fora, comme on l´a vu classée parmi les meilleures plages du pays. On rejoint Taipu de Fora par la route depuis Barra Grande, lá encore c´est la jardinheira depuis Barra Grande qui fait ce trajet (environ 5 Euro par personne), il faut compter une trentaine de minutes suivant l´état de la route, ce transfert est en général prévu avec l´hébergement. Sur place, il existe un bon nombre de pousadas, on fera son choix en fonction de ses goûts et de son budget. Taipu de Fora est une excellente option de séjour mais attention de ne pas loger trop loin des piscines naturelles. On y trouve des bars et restaurants et on est plus proche des sites naturels si on décide de les visiter. Sur place des excursions sont proposées, en privé ou en collectif. Attention, il existe aussi le village de Taipu de Dentro, qui se trouve dans la baie de Camamu, ce village n´a que peu d´intérêt pour y séjourner.

Vue aérienne de la plage de Taipu de Fora avec les piscines naturelles.

Enfin, si on veut un lieu plus sauvage et authentique, on peut séjourner plus au sud de la péninsule, vers les plages de Algodões, de Cassange, de Arandi et de Saquaíra. Le choix d´hébergement y est bien plus limité, mais on y trouve quelques bonnes options, prévoir aussi qu´en fonction de l´isolement de ces sites on est un peu à la merci du bon vouloir des taxis, en général des particuliers qui offrent ces services avec leur voiture. Il y a aussi un service de jardinheira entre ces plages et Barra Grande, mais il faut bien se renseigner des horaires de passage car il y en a peu. Si on a opté pour la voiture de location (voir accès par la route plus bas) on peut choisir n´importe quel de ces sites pour séjourner, il faut seulement éviter la saison des pluies qui rend certains accès très difficiles avec une voiture de ville. La location des voitures se fait à Salvador, ou à Ilhéus.

Les jardinheiras pour le transport des passagers.

 

Les  activités

On l´aura compris, les activités de plage sont le point fort de la péninsule de Maraú. Mais le temps disponible on peut aussi effectuer des excursions à l´intérieur de la péninsule ou encore des sorties en bateau dans la baie de Camamu. Il faut savoir qu´il n´y a pas de navigation du côté de l´océan en raison des fortes vagues et des récifs.

En 4×4, le trajet le plus intéressant est celui qui passe par la Lagoa do Cassange, seul le 4×4 peut parcourir une partie du chemin dans les dunes, entre les cocotiers, la lagune et les plages, c´est très spectaculaire. On passe aussi par la forêt des bromélias géantes et on rejoint le Morro Bela Vista, point culminant de la péninsule, 51 m au dessus du niveau de la mer, pour une vue panoramique sur la péninsule. En bateau, il y a plusieurs excursions, elles durent la journée et le départ se fait en général de Barra Grande. On s´arrête sur plusieurs îles de la baie, Pedra Furada, Ilha Grande, Goió, etc, certaines vont jusqu´à Cajaíba où l´on peut voir un chantier naval qui travaille avec des techniques ancestrales, tout est en bois. A pied, une des belles randonnées à  effectuer est par les plages entre Ponta do Mutã et Taipu de Fora, il y a environ 7 km et on ne peut la faire qu´à marée basse, donc se renseigner sur les horaires de marée.

La lagune de Cassange à gauche, à droite et au fond l´océan Atlantique.

 

Les accès

Par la route la péninsule de Maraú est accessible depuis Salvador ou Ilhéus. Des lignes d´autocars desservent Camamu depuis le gare routière de Ilhéus, en revanche depuis Salvador, le plus court est de traverser la baie de Tous les Saints vers l´île d´Itaparica par le ferry boat et à Bom Despacho prendre le car pour Camamu. Il faut compter 4 heures de route, on passe par les villes de Nazaré et de Valença. A Camamu, il suffit de prendre le bateau pour Barra Grande, les plus lents mettent une heure et demi pour effectuer la traversée, il est donc préférable de prende une vedette rapide qui fait le même trajet en 30 minutes (environ 10 Euros par personne). Si on a choisi de louer une voiture à Salvador, ou à Ilhéus, le trajet est le même que par le car, c´est à dire mettre la voiture sur le ferry à Salvador, puis à partir de Bom Despacho suivre par la route BA001 vers Camamu. Si le temps est à la pluie il est recommandé de laisser la voiture à Camamu (parking environ 5 Euros par jour) et continuer en bateau. Si les route sont sèches on peut rejoindre la péninsule en voiture, il faut alors continuer la BA001 après Camamu, la suivre jusqu´à la bifurcation de la BR030, la prendre puis la remonter vers Maraú, on laissera cette ville sur la gauche pour continuer vers Barra Grande.

Depuis la bifurcation jusqu´à Barra Grande il y a 45 km de route non goudronnée, mais très praticable, sauf pendant la saison des pluies. Si on vient de Ilhéus, le trajet est plus court puisqu´il n´y a que 130 km entre Ilhéus et Barra Grande, dont les premiers 85 km goudronnés, en fait jusqu´à la même bifurcation de la BR030 et BA001.

Par bateau on ne peut effectuer que le trajet entre Camamu et Barra Grande car il n´y a pas de navigation de passagers sur la partie atlantique, et d´ailleurs quasiment aucune navigation si ce n´est quelques cargos qui passent très loin au large, même la pêche est rare, elle se fait surtout dans la baie de Camamu. En revanche, en bateau privé il est possible de rejoindre Barra Grande depuis l´île de Boipeba située au nord. Ce n´est pas une traversée régulière, mais c´est réalisable.

Par avion, les deux grands aéroports régionaux sont Salvador et Ilhéus, le premier offre le plus large éventail de vols en provenances des autres grandes villes du pays ou de l´étranger. Ilhéus est un aéroport régional, il y a peu d´options, mais les vols sont réguliers depuis Salvador, et les capitales du sud, São Paulo, Rio, Belo Horizonte… Il existe aussi quelques petits aéroports, ou aérodromes, comme celui de Valença, mais très mal desservi, ou encore des pistes privées comme celle du resort Kiaroa, qui se situe entre Barra Grande et Taipu de Fora, mais qui est réservée à sa clientèle.

Carte de la péninsule de Maraú avec les principaux sites.

 

La fiancée du petit prince

A l´époque de l´Aéropostale, la péninsule de Maraú était une des étapes du courrier aérien au Brésil, où douze aérodromes ont été construits entre 1927 et 1931 . Une piste avait été construite à Campinho (mot qui veut dire « petit champs », on utilise campo de pouso pour nommer une piste d´atterrissage). Selon des témoins entendus au début des années 2000, Antoine de Saint-Exupéry se serait posé plusieurs fois à Campinho, à l´époque, cette piste était surtout utilisée quand celle de Salvador n´était pas praticable, sans doute pour des raisons climatiques. Choisissait-il Campinho en raison d´un réel mauvais temps à Salvador ? Pas vraiment selon Mlle Onilia, qui en 2009, alors nonagénaire, a donné un témoignage aussi émouvant que romantique sur ses rencontres de jeune fille avec l´aviateur-écrivain, connu ici comme Zé Perri. Devant les journalistes ébahis, Mlle Onilia brandira même le Petit Prince en français, livre qu´elle reçut de la main d´une nièce de Saint-Exupéry, qui quelques années auparavant était parti sur les traces de cet oncle illustre. Très lucide, Onilia montrera aux journalistes l´endroit où se trouvait la piste d´atterrissage, aujourd´hui abandonnée, mais aussi la maison qui servait de base à l´aviateur. Elle dira que la table qui lui servait de bureau se trouve à Barra Grande, et qu´elle, ne se serait jamais mariée tant elle était éprise de cet homme qui descendait du ciel et ne parlait pas sa langue. Pourtant, elle refusa toujours d´embarquer à bord de l´avion, « trop jeune, trop naïve, nous ne faisions que nous promener le long de la plage, main dans la main » dira-t-elle « mais comme je l´ai regretté… ».

Devant chez Mlle Onilia, juste à côté de sa porte se trouve un siège d´avion. C´est sans doute un de ces détails qui auront inspiré Mario de Lima, auteur brésilien qui en 2016 publie « A namorada do Pequeno Principe » », la fiancée du Petite Prince. Et si c´était Onilia la rose du Petit Prince ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.