Lençóis et la Chapada Diamantina

Lençóis et la Chapada Diamantina
Lençóis et la Chapada Diamantina

Point de départ des visites et déplacements dans le massif montagneux de la Chapada Diamantina, la petite ville de Lençóis mérite qu´on s´y arrête au moins deux nuits. Son ambiance très relax, ses façades colorées et ses bars animés en soirée, en font une étape idéale pour découvrir un autre Brésil, loin des grosses villes. C´est une destination qui a l´avantage d´offrir des paysages à couper le soufle, dans un bain de nature et d´histoire, tout en gardant le confort de bons hébergements et des services tels que restaurants, bars et boutiques.

 

Un peu d´histoire

Fondée dans les années 1840, Lençóis était à l´origine un site de chercheurs de diamants (comme bien d´autres dans le massif), d´où le nom de Chapada Diamantina donné à la région (chapada veut dire massif). La ville n´est donc pas coloniale, mais elle en a le style, principalement avec ses façades. A la grande époque du diamant, elle était une des villes les plus riches de Bahia, mais l´extraction à outrance a fini par épuiser le filon, dès le début du 20ème siècle les diamants se font plus rares, cette richesse sera complètement épuisée à partir des années 50. Lençóis plonge alors dans un déclin qui fait fuir ses habitants, le marasme économique ruine la ville et plus largement tout le massif. Ce n´est que vers les années 1980 que le développement touristique permet un retour des activités commerciales. Lençóis compte aujourd´hui près de 11.000 habitants, plusieurs dizaines d´hébergements et restaurants et de nombreuses boutiques et agences qui proposent des trekkings et visites dans la Chapada Diamantina.

 

Situation et accès

Lençóis est sans aucun doute le centre touristique de cette région située au centre de l´Etat de Bahia, c´est ici que se prépare et commence la plupart des visites et randonnées vers les principaux sites du massif et parc national de la Chapada Diamantina. Lençóis se trouve au fond d´une vallée à 457 m d´altitude, et entre 410 et 420 km (suivant l´itinéraire emprunté) de Salvador. Des lignes d´autocars la desservent avec plusieurs départs par jour depuis la gare routière de Salvador. Le petit aéroport de Tanquinho, situé à 20 km du centre de Lençóis, permet aussi un accès par avion en à peine une heure depuis Salvador, avec en été des vols directs depuis São Paulo. Les températures vont de 17º à 31º, mais la région connait parfois des extrêmes qui peuvent descendre à 10º la nuit en hiver et frôler les 40º en été. Bien entendu, tout dépend de l´altitude à laquelle on se trouve.

 

Les visites : le Morro do Pai Inácio

Elles sont tellement nombreuses et diverses dans le massif qu´on doit forcément faire un choix. Dans les environs de Lençóis, à 26 km, l´un des grands classiques est l´escalade au Morro do Pai Inácio, une formation rocheuse à 1.120 mètres d´altitude, dont il faut escalader 300 mètres sur un sentier assez raide (compter de 20 à 30 minutes de montée), depuis cette année, la difficulté sur la fin pour atteintre le plateau a disparu grâce à l´installation d´un escalier en bois. Depuis le sommet, la vue sur les formations rocheuses du massif vaut à elle seule le déplacement.

Bon à savoir : on a pas besoin d´un guide pour aller au Morro do Pai Inácio, il suffit de se rendre au pied du rocher et s´acquitter d´un droit d´entrée (1,50 Euro), ensuite on a juste à suivre le sentier. Suivant le temps, l´idéal est d´y aller dans l´après-midi afin de voir le coucher du soleil, mais attention l´accès au site ferme à 17h00.

Vue générale depuis le rocher de Pai Inácio.

Vue générale depuis le rocher de Pai Inácio.

Si on choisi une excursion de la demi-journée pour aller au Pai Inácio, un arrêt est prévu en cours de route à la chute du Poço do Diabo (22 km de Lençóis). Il s´agit d´une grande cascade qui se jette dans un lac formée par la rivière, on y a aussi récemment installé une Tyrolienne pour se jetter à l´eau. A moins qu´on veuille vraiment se baigner aux abords de la cascade, on peut se passer de cette visite, la Chapada Diamantina possède bien d´autres cascades, moins fréquentées et plus spectaculaires.

Il est aussi possible de faire une randonnée entre le Morro do Pai Inácio et Lençóis, selon les excursions une partie se fait en véhicule et une autre à pied, pour une quinzaine de km à parcourir, un trekking facile qui se fait dans la journée. Pour cette randonnée, il est préférable de partir avec un guide, on peut facilement en trouver un en ville, ou un groupe constitué auprès des agences de Lençóis, surtout en haute saison (décembre, janvier, février, juillet, août, et fériés prolongés).

Une rue de Lençóis le soir.

Une rue de Lençóis le soir.

 

Les visites : le marais de Marimbus

Dans un massif montagneux on ne s´attend pas à pouvoir naviguer dans un marais, parmi les nénuphars er roseaux, un site habité par des caïmans, des cabiais et un grand nombre d´oiseaux aquatiques. Et pourtant, la Chapada Diamantina offre aussi cette ambiance surprenante, et à seulement 20 km de Lençóis. Le marais de Marimbus est encore peu connu et visité (mais il faut se dépêcher !) et dénote complètement avec tout le reste du massif. On y accède en 4×4 et par le seul village de Remanso, dont la population descend directement d´esclaves en fuite qui ont fondé ici un quilombo (communauté). Ce sont ces habitants qui sont aujourd´hui les guides et les piroguiers du marais de Marimbus.

Une des visites les plus complètes consiste à traverser le marécage, environ 1h40 en pirogue, pour rejoindre l´autre bord et y découvrir les cascades de Roncador, où on peut se baigner. Le retour vers Lençóis peut alors se faire en 4×4 ou même en VTT (à louer à Lençóis ou inclus dans l´excursion), le parcours est de 18 km sur un chemin à travers la forêt.

Bon à savoir :

On ne peut pas se rendre tout seul au village de Remanso, qui est le point de départ pour découvrir le marais de Marimbus. La majeure partie de la route est un chemin à travers la forêt, parfois boueux (surtout de novembre à février), et sans aucune signalisation. Il est donc recommandé de prendre une voiture avec chauffeur, ou une excursion où tout sera inclu. L´idéal est de s´y rendre aux premières heures du jour car dans la journée, avec la chaleur, on ne voit plus d´animaux et les nénuphars son refermés pour se protéger. Pour la navigation en pirogue, il est impératif de prévoir une bonne crème anti-moustiques et se couvrir la tête pour se protéger des coups de soleil. Une bonne période pour découvrir Marimbus est de mars à mai, quand la végétation est très verte et que les pluies ont cessé.

Le marais de Marimbus.

Le marais de Marimbus.

Les visites : la Cachoeira da Fumaça

Avec 340 mètres de hauteur, la chute Cachoeira da Fumaça est un des sites les plus spectaculaires de la Chapada Diamantina. Mais attention, un tel spectacle se mérite, si on est logé à Lençóis, qui est à 80 km, on peut faite cette viste dans la journée, mais c´est assez épuisant, il est donc conseillé de séjourner dans le village de Caetê-Açu (situé à 1,5 km du point de départ de la randonnée), au fond du Vale do Capão, où se trouvent de nombreuses pousadas. En voiture, on s´arrête au pied d´une falaise, qui est le début de la randonnée pour la Cachoeira da Fumaça. C´est la partie la plus dure car il faut grimper pendant une heure le long de la falaise, par un étroit sentier pierreux, plutôt raide, mais sans danger. Ensuite, suivant son rythme de marche, il faut compter 1h30 sur terrain plat pour parcourir les 6 km qui mènent aux abords du canyon où se jette la Cachoeira da Fumaça. Les plus téméraires s´allongent sur le sol et se penchent dans le vide pour apprécier le spectacle.

Bon à savoir :

C´est pendant l´été que les pluies sont les plus abondantes dans la Chapada Diamantina, c´est donc la période qui s´étend de novembre à mars qui est la plus favorable pour apprécier la Cachoeira da Fumaça. En hiver, il peut arriver qu´elle soit quasiment à sec. Encore une fois, il n´est pas recommandé de partir seul pour cette randonnée car il n´existe aucune signalisation, à moins qu´on tombe sur un jour où il y a beaucoup de visiteurs et dans ce cas il suffit de suivre le mouvement. Il est possible d´organiser cette visite depuis Lençóis, mais aussi depuis le Vale do Capão si on a choisi de dormir sur place. Depuis Lençóis, il est possible d´effectuer un trekking pour la Cachoeira da Fumaça, il dure trois jours, pour le bivouac on peut tout louer à Lençóis, et aussi y prendre un guide, indispensable.

jolie cascade au bresil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.