Gramado, l´autre Brésil

Gramado, l´autre Brésil

Située à l´extrême sud du Brésil, la petite ville de Gramado est l´exact contraire de ce que l´on s´attend à trouver au Brésil. Ici point de cocotiers, de farniente dans un hamac ou de marchés exotiques, c´est bel et bien un petit morceau d´Europe qui s´est niché dans le massif accidenté de la Serra Gaucha, au climat tempéré. La ville est connue pour ses hivers rigoureux, et même sa neige, sa gastronomie, son ambiance romantique, mais aussi pour son festival de cinéma…  

Malgré cet apparent manque « d´exotisme », Gramado est un des hauts lieux du tourisme dans le pays. Les Brésiliens vont y chercher leur « exotisme » à eux, c´est à dire une ambiance alpine, avec le froid, ses feux de cheminée, ses dîners de Fondues (une des spécialités de Gramado), ses vins, la Serra Gaucha étant une des principales régions vinicoles du pays (voir article sur les vins brésiliens sur ce blog). Mais la ville attire aussi les touristes en plein été, cette fois on y va pour ses rues fleuries, ses parterres d´hortensias, ses parcs, ou encore, à l´automne, ses arbres qui se parent de belles couleurs ; il est vrai qu´ailleurs au Brésil, les arbres n´ont pas les feuilles caduques !

Géographiquement, Gramado se trouve à 135 km de Porto Alegre, la capitale de l´Etat du Rio Grande do Sul, très bien desservie par avion. Ensuite il faut continuer par la route, des lignes d´autocars partent régulièrement de la gare routière de Porto Alegre. Gramado n´est qu´à 830 m d´altitude, elle se trouve à l´extrême sud de la zone subtropicale (humide et tempérée), avec une température moyenne annuelle de 16° degrés, autour de 22° en été (décembre, janvier, février), mais pouvant descendre en dessous de zéro en hiver (mai, juin et juillet). A l´origine, toute la zone de Gramado était couverte de forêts d´araucarias, un conifère des régions australes de l´Amérique du sud. Mais avec la colonisation européenne, la quasi totalité des végétaux visibles actuellement y ont été introduits au fil des siècles, s´adaptant parfaitement au climat local. En revanche, dans les vallées basses de la Serra Gaucha, la Mata Atlântica domine.

Gramado en juin (parc de loisirs de Snowland).

Gramado en juin (parc de loisirs de Snowland).

Quant au peuplement et à la population, toute la Serra Gaucha était habitée par les Indiens Kaingang jusqu´au 19ème siècle. Les premiers européens à exploirer la région étaient des Açoriens qui formaient des groupes de pionniers en partant de la côte et s´enfonçaient dans les terres vers l´ouest. Il faudra attendre la fin du 19ème pour que des populations non indiennes s´y installent, principalement des gardiens de troupeaux qui faisaient paître leurs vaches dans les vallées. Mais la vraie occupation des lieux et la fondation de la ville débute en 1913 avec l´arrivée de colons italiens et allemands. A l´époque Gramado n´est qu´une zone de second plan dépendante de la municipalité de Taquara ; ce n´est qu´en 1954 que Gramado devient une commune. Gramado compte aujourd´hui 35.000 habitants.

Le festival de cinéma de Gramado a été fondé en 1973, au début pour le cinéma brésilien, mais il a depuis incorporé le cinéma latino. C´est le plus connu et le plus important festival de cinéma du pays et de l´Amérique latine.

Palais des festivals de Gramado en 2017.

Palais des festivals de Gramado en 2017.

Les attraits touristiques et visites

Gramado possède de nombreux musées, mais c´est sans doute le Hollywood Dream Cars, avec ses voitures américaines des années 50 qui est le plus spectaculaire. Le Mundo a Vapor est un autre musée digne d´intérêt, il expose des machines et miniatures à vapor, dont une locomotive à l´entrée, réplique d´un accident survenu à Paris en 1895 (gare Montparnasse). Les parcs thématiques Gramadozoo et Parque do Gaucho valent le détour, le premier pour sa faune exclusivement brésilienne dans un parc zoologique sans grilles, et le second pour découvrir les Gauchos, les habitants de la région, dont la culture est commune avec l´Uruguay et une partie de l´Argentine.

Parmi les sites naturels, à Gramado il faut descendre en téléphérique dans le Parque da Serra pour la vue sur les cascades et la végétation locale. Par ailleurs, la Serra Gaucha regorge de sites naturels spectaculaires, il est donc recommandé de ne pas se limiter à Gramado. Le Parque de Aparados da Serra est un de ces grands sites avec son canyon de 720 de profondeur. On peut aussi effectuer des visites aux producteurs de vins de la région, mais attention, éviter les tours collectifs vendus dans les agences locales, c´est du tourisme de masse.Téléphérique du Parque da Serra.

Téléphérique du Parque da Serra.

Les infrastructures

Gramado possède un important parc hôtelier, ainsi qu´un grand choix de restaurants. Si on ne veut pas se lancer dans la Fondue locale (très bonne par ailleurs), on peut toujours se concentrer sur la viande de boeuf, les fameux churrascos, qui est aussi une spécialité de la région. Pour l´hébergement, à moins de vouloir rester absolument dans le centre ville, il est conseillé de loger en pleine nature, l´air y est pur et l´environnement très reposant. Certains établissements se trouvent dans les alentours, comme la petite ville voisine de Canela, ou encore un peu partout dans la Serra Gaucha, mais c´est Gramado qui possède les établissements les plus hauts de gamme, sans doute grâce au festival de cinéma. Ci-dessous, deux exemples d´hébergement en plein cadre naturel proche de Gramado.

L´hôtel Estalagem St. Hubertus.

L´hôtel Estalagem St. Hubertus.

L´hôtel Saint. Andrews.

L´hôtel Saint. Andrews.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.