Dico

Gare au gaffes !

Le portugais étant une langue latine, on y trouve une multitude de mots qui semblent familiers aux Francophones,  mais qui ont souvent un tout autre sens. J´en présenterai régulièrement quelques-uns sur ce blog, parmi ceux qui peuvent vraiment servir.

Coco :
C´est tout simplement la noix de coco, on en sirote de grosses quantités sur les plages et on vend partout au coin des rues. Difficile d´y échapper, elles sont vertes et c´estleur eau raffraichissante que l´on apprécie le plus. Mais ça peut aussi s´avérer une sacrée gaffe, car coco prononcé à la française veut dire caca ! Pour des raisons évidentes il est donc conseillé de  prononcer coco comme il se doit, en appuyant bien sur le la première syllabe COco.

Bobó :
Par contre celui-là, comme il s´agit d´un mot d´origine africaine, on le prononce bien comme en français bobo. Mais que les Bobos se rassurent, ils ne se feront pas manger au Brésil. Ce n´est pas non plus le petit bobo des enfants. Il s´agit tout simplement d´un plat bahianais très répandu, avec crevettes et huile de palme.

Caneta :
Ce n´est ni une cannette de bière, ni un petit canard, ni une canne pour poupée Barbie. C´est un stylo.

Grosso :
Ça ne veut pas dire gros dans le sens de « gros bonhomme ». Ça peut vouloir dire épais, mais surtout ça veut dire grossier.

Garçom :
Ça se prononce comme en français car c´est de là que vient ce mot, c´est le garçon de café, ou le serveur et ça ne s´utilise que dans ce sens. Ne présentez pas votre enfant comme votre petit garçon, ce serait terrible, dans ce cas il faut dire « menino » ou alors « filho » (fils).

Motel :
Ce genre d´établissement est exclusivement réservé aux rencontres intimes. On en trouve beaucoup aux abords des villes et tout comme les hôtels on en compte plusieurs catégories, des plus luxueux aux plus simples.

Gato :
C´est le chat bien sûr, et non pas un dessert.

Chá :
Cette fois ce n´est pas le chat, c´est le thé !

Tapete :
Ce n´est pas pour tuer les souris et ça n´a rien à voir avec le mariage pour tous. C´est un tapis.

Pisar :
On voit souvent ce mot sur les gazons dans les lieux publics « não pisar ». Ça veut dire « ne pas marcher ». Mais bien sûr il est aussi interdit d´y faire pipi.

Tutu :
Ça se prononce toutou. Mais ce n´est pas la jupette des petits rats de l´opéra, et ce n´est pas non plus du chien. C´est une purée de flageolets noirs, plat du Minas Gerais très connu dans tout le pays.

Coucou :
Celui-là n´est pas un mot d´ici mais on le comprend, autrement bien sûr. Les Français ont souvent l´habitude d´interpeller les gens en disant coucou. Ici c´est à bannir tout de suite, ça veut dire cul-cul !

Rendez-vous   :
Attention tout le monde connait ce mot ici, mais on ne l´utilise que pour les rendez-vous galants. Si on veut fixer un RV c´est variable, chez le médecin on dira  consulta (consultation), un RV professionnel on utilise reunião (réunion) et pour quelque chose de moins formel on dira encontro (rencontre).

Chifre :
C´est tentant mais ça n´a rien d´arythmétique ( car chiffre se dit cifra). Chifrec´est tout simplement la corne des animaux, ou, moins glorieux, celles des gens, exactement dans le même sens qu´ en français !

Coentro :
En l´entendant on pense à la célèbre boisson Cointreau. Mais non, il s´agit de la coriandre, plante aromatique très présente dans la cuisine brésilienne.

Menage :
On prononce exactement comme en français ménage. Mais ici on ne l´utilise que pour les ménages à trois (voire plus). Donc méfiance, on appelle pas la femme de ménage, elle risque de se fâcher. Ménage dans le sens de nettoyage se dit faxina (prononcez fachina), ou encore limpeza, et la femme de ménage faxineira, ou à l´hôtel camareira, ou arrumadeira.