Visiter le site du Quilombo dos Palmares

Visiter le site du Quilombo dos Palmares

Comme nous l´avons vu dans le texte précédent, le site de l´ancien Quilombo dos Palmares, classé au Patrimoine National en 1987, a été reconstitué et aménagé en parc et mémorial historique et touristique. Ouvert aux visites depuis 2007, il se situe dans l´Etat de Alagoas, dont la capitale Maceió n´est qu´à 80 km… (Peinture en haut de page de Johann Moritz Rugendas, « Habitations de Nègres du Brésil », entre 1822 et 1825)

 

La visite

Palmares est le seul quilombo du Brésil reconstitué et ouvert à la visite pour découvrir comment était organisé un quilombo à l´époque coloniale. C´est une visite importante pour ceux qui s´intéressent à la culture afro-brésilienne et à l´histoire de ce pays. Le site permet de comprendre comment les Quilombolas ont pu résister pendant un siècle aux assauts des troupes et des mercenaires envoyés pour détruire le quilombo, mais aussi comment ils vivaient au quotidien. De plus, à Unhão dos Palmares, ville située à 9 km, il est possible de visiter un groupe de Quilombolas, environ 500 personnes, regroupées dans la communauté de Muquém. Ces Quilombolas ont survécu jusqu´ici selon des règles et des coutumes qui leurs sont propres et où dominent largement l´élément africain. Ils occupent une aire de 20 hectares, quelques artisans y produisent des figures en terre cuite.

Centre communautaire sur le site de Palmares

Centre communautaire sur le site de Palmares

Le site historique est situé sur une colline, la Serra da Barriga, qui avec 500 mètres d´altitude domine les paysages environnants. En quittant Maceió et tout au long de la route, ce sont surtout les plantations de canne à sucre qui domine. A l´entrée du site un plan et une maquette permettent de comprendre l´ensemble et indiquent les principaux points et constructions, elles ont été reconstituées avec les mêmes matériaux naturels utilisés à l´époque du quilombo. Le four communautaire à manioc, le terreiro (lieu de culte) ou encore les cases indiennes, font partie de ces constructions, des points audios donnent des explications dans plusieurs langues.

 

Comment s´y rendre

On est pratiquement obligé d´arriver par Maceió, capitale du petit Etat de Alagoas, bien desservie par avion. De lá, on peut organiser une journée complète avec une voiture et un guide, ou chauffeur, la signalisation et les routes n´étant pas au top dans les campagnes brésiliennes, on peut préfèrer cette solution. Il y a aussi des autocars réguliers depuis la rodoviária de Maceió (gare rourière) pour Unhão dos Palmares, ensuite il faut continuer en taxi. Mais si on ne craint pas de s´aventurer un peu, il est possible de louer une voiture à Maceió. Une journée suffit pour connaitre le site du quilombo, mais on peut aussi dormir sur place, dans la ville de Unhão dos Palmares (9 km), elle abrite quelques hébergements (de catégorie simple) et des restaurants.

Artisans et leurs terres cuites, communauté Muquém à Unhão dos Palmares.

Artisans et leurs terres cuites, communauté Muquém à Unhão dos Palmares.

 

Horaires d´ouverture :

Tous les jours de 08h00 à 17H00.

 

Conseils :

Puisqu´on est dans la région et avec une voiture, il faut en profiter pour découvrir la côte de ce petit Etat, ses plages comptent parmi les plus belles du pays. Si Maceió ne présente pas un grand intérêt, une halte au petit village de São Miguel dos Milagres est indispensble. Ce village de pêcheurs se trouve à 105 km au nord de Maceió, la plage de Patacho est la plus réputée. Vers le sud de Maceió, c´est sur la Praia do Francês (photo en dessous) ou celle de Barras do São Miguel qu´il faut s´arrêter. La première n´est qu´à 33 km au sud de Maceió, le seconde à 47 km.

Praia do Francês.

Praia do Francês.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.