Chansons brésiliennes, succès en VO et en VF

Chansons brésiliennes, succès en VO et en VF
Chansons brésiliennes, succès en VO et en VF

Nombreuses sont les chansons brésiliennes qui ont inspiré les compositeurs et interprètes français, avec des chansons souvent reprises avec des textes complètement changés. De Claude Nougaro à Nicoletta, Pierre Vasiliu, Michel Fugain, en passant par Bernard Lavilliers, Georges Moustaki, Nana Mouskouri, Richard Anthony, Annie Cordy, Sacha Distel, Françoise Hardy, sans oublier les plus anciens comme Maurice Chevalier, Joséphine Baker, Jean Sablon ou Dario Moreno, pour n´en citer que quelques uns. Le répertoire brésilien a engendré des tubes français dont le public ignore souvent la version originale. En voici un petit échantillon parmi les plus connus de leur époque, nouveauté pour certains, nostalgie pour d´autres… 

 

Fio Maravilha

Cette chanson de Jorge Ben est aussi appelée au Brésil « Filho Maravilha ». Elle date de 1972 et rend hommage au footballeur João Batista de Sales, connu sous le sobriquet de Fio Maravilha. C´est suite à un procès contre Jorge Ben, qui avait utilisé le nom du footballeur sans sa permission, que le compositeur changea le titre. Un an plus tard, en 1973, la chanteuse française Nicoletta reprend ce succès brésilien avec des paroles de Boris Bergman qui n´a plus rien à voir avec le football mais parle des favelas et de la samba.

« Fio Maravilha » en VO par Jorge Ben

« Fio Maravilha » en VF par Nicoletta

 

————————————————-

 

 

O Que Será ?

En 1976, Chico Buarque lance « O Que Será ? », qui sera un autre de ses nombreux succès, même s´il est déjà un des grands de la chanson brésilienne. Cette chanson est écrite pour le film « Dona Flor e Seus Dois Maridos » (de Bruno Barreto, d´après le roman de Jorge Amado), dans lequel elle a trois versions adaptées pour accompagner les différentes scènes du film. La chanson sortira après être passée par la censure de la dictature militaire, alors que rien dans ses paroles ne le laissait supposer. Claude Nougaro la reprend et sort en 1978 un 45 tours « Tu verras ». Là encore les paroles n´ont plus rien à voir avec l´original, la chanson devient du Nougaro, elle sera un de ses grands succès.

O Que Será

 

« O Que Será » en VO par Chico Buarque

« Tu verras » en VF par Claude Nougaro

————————————————-

 

Antonio Carlos & Jocafi

Você Abusou

Nombreux sont les interprètes brésiliens, et étrangers, qui ont repris « Você Abusou », une chanson de 1970 de Antonio Carlos & Jocafi. Elle aussi est censurée par la dictature qui craignait que les paroles lui soient dirigées « Você abusou, tirou partido de mim… » veut dire « Tu as abusé, tu as profité de moi… », ce qui ne l´empêchera pas d´être un succès mondial, dans la foulée de la Bossa Nova, (même si la musique est plutôt une samba) de l´époque. En France, elle est reprise par Michel Fugain en 1972 avec le titre « Fais comme l´oiseau » sur des paroles de Pierre Delanoé, une version peace and love très éloignée de l´originale.

« Você Abusou » en VO par Antonio Carlos & Jocafi

« Fais comme l´oiseau » en VF par Michel Fugain

————————————————-

 

Partido Alto

Un autre grand succès de Chico Buarque datant de 1972, chanson qui, comme « O Que Será », a été écrite pour un film, « Quando o Carnaval Chegar » (de Cacá Diegues). Il s´agit d´une vraie samba, le Partido Alto étant d´ailleurs un des types de samba. Les paroles, comme souvent chez Chico Buarque, sont une critique sociale de la réalité brésilienne, elle aussi sera censurée par la dictature. En 1974, le chanteur français Pierre Vassiliu en fait une version très légère et presque comique qui sortira avec le titre « Qui c´est celui-là ? », chanson qui est sans doute le plus gros succès de sa carrière.

33 tours des musiques du film, dont Partido Alto.

33 tours des musiques du film, dont Partido Alto.

 

« Partido Alto » en VO par Chico Buarque

 

« Qui c´est celui-là » en VF par Pierre Vassiliu

————————————————-

 

Madureira Chorou

C´est sans doute la musique brésilienne la plus connue parmi les anciens succès, puisqu´elle date de 1958 et a été reprise par Dario Moreno en 1959 sous le titre de « Si tu vas à Rio ». Cette musique est une vraie samba de carnaval, qui malgré sa gaité est un hommage posthume à une vedette de la petite ville de Madureira, située près de Rio de Janeiro et aujourd´hui reliée à ses banlieues populaires. En 1957, l´actrice et vedette Zaquia Jorge, également propriétaire du seul théatre de Madureira, se noye accidentellement à l´âge de 33 ans à Barra da Tijuca. Tout Madureira la pleure, son mari Julio Monteiro et le compositeur de samba Carvalinho compose alors Madureira Chorou (Madureira pleure) qui sera le grand succès du carnaval de 1958. Elle est interprètée par Joel de Almeida, chanteur en vogue des années 50, comme on le voit dans le clip ci-dessous.

Carnaval de 1958 à Madureira

Carnaval de 1958 à Madureira

 

« Madureira Chorou » en VO par Joel de Almeida

« Si tu vas à Rio » en VF par Dario Moreno

 

————————————————-

 

Canta Canta Minha Gente

Une autre samba très populaire au Brésil, écrite en 1974 par Martinho da Vila, l´un des grands compositeurs de samba. Cette chanson fut l´un des grands tubes de Martinho da Vila, c´est même un des classiques de sa longue et brillante carrière. La même année, Nana Mouskouri la reprend en français sous le titre « Quand tu chantes ça va », cette version est l´une des rares reprises à rester fidèle au sens du texte brésilien.

« Canta Canta Minha Gente » en VO par Martinho da Vila

« Quand tu chantes ça va » en VF par Nana Mouskouri

 

Pochette du disque “Canta Canta Minha Gente” (1974).

 

 

————————————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *