Sea, Sex and Sun, les plages en fête

Sea, Sex and Sun, les plages en fête
Sea, Sex and Sun, les plages en fête

Avec un littoral qui s´étend sur plus de 8.000 km, le Brésil est sans doute le pays qui offre le plus grand choix de plages au monde. Qu´elles soient en pleine nature ou urbanisées, il y en a pour tous les goûts. J´ai choisi de présenter ici une série (en 4 parties), de villes et stations balnéaires, peu connues des visiteurs étrangers mais très fréquentées par les Brésiliens pour leurs ambiances de vacances, leurs soirées torrides, et leurs paillotes où l´on s´éternise entre deux nuits blanches… (En fin de texte lexique de la fête au Brésil).

École de surf sur la plage de Itaúna.

École de surf sur la plage de Itaúna.

Saquarema (photo en haut de page, église N.D de Nazaré).

A seulement 121 km au nord de Rio de Janeiro, cette petite ville de 78.000 habitants est surtout connue pour le surf. C´est un des meilleurs sites du pays pour ce sport et il y accueille chaque année plusieurs grandes compétitions. Mais on fréquente aussi Saquarema pour son ambiance, surtout la plage de Itaúna, bordée de pousadas et de restaurants en bordure de mer, dont certains avec des groupes de musiciens qui y animent les soirées, comme par exemple le Casa da Praia. Saquarema possède aussi une des boites les plus connues de la région, le Delirion, où se retrouvent la jeunesse et les surfeurs du coin.

Saquarema, plage de Itaúna, restaurant Casa da Praia.

Saquarema, plage de Itaúna, restaurant Casa da Praia.

Les hébergements se situent pour la plupart sur la plage de Itaúna, entre hôtels resorts et pousadas plus simples, Saquarema offre un bon choix. L´été, de décembre à février, il est hautement recommandé de réserver à l´avance, tout comme les week-ends et les périodes de compétitions. Pour le surf, c´est entre mai et octobre que les vagues sont les plus appropriées.

Accès :

Aéroport : le plus proche est celui de Cabo Frio, à 66 km, mais c´est un petit aéroport avec peu d´options de vols. De l´aéroport de Rio de Janeiro (il est préferable d´arriver au Santos Dumont car plus près de la gare routière, la rodoviária). Prendre un taxi jusqu´à la gare routière. Si on arrive à l´aéroport Tom Jobim, il est aussi possible d´aller en taxi à la gare routière de Niteroi.

Autocar : des compagnies d´autocars desservent Saquarema depuis les grandes villes de la région, comme Rio ou Niteroi, avec des départs fréquents de ces deux villes, mais en été, il y a aussi des départs depuis São Paulo.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Camboriú, vue générale.

Camboriú, vue générale.

Camboriú

A 85 km au nord de Florianópolis, la station balnéaire Camboriú est considérée comme l´un des hauts lieux de la fête au niveau planétaire. On dit que c´est la Ibiza du Brésil et elle accueille chaque année de nombreuses personnalités internationales de la musique et de la danse. Camboriú n´est pas une plage déserte, si on aime pas la fête et la cohue mieux vaut changer de destination, la ville a plus de 110.000 habitants et des dizaines d´hébergements, bars, restaurants et boites. C´est donc une ville très animée et que l´on fréquente surtout en été en raison du climat, plus froid en hiver dans cette partie du Brésil. De Noël au carnaval, c´est bondé et il y a des mégas fêtes tous les soirs. Si on préfère une époque moins agitée, on peut encore en profiter entre mars et mai, après le mois de mai les températures chutent et les plages se vident.

Plage de Estaleirinho, face au Sky Beach Club.

Plage de Estaleirinho, face au Sky Beach Club.

En journée, Camboriú a aussi d´autres attractions, comme le parc naturel Unipraias où il est possible d´accéder aux sommets par un téléphérique pour admirer le vue sur les plages et la végétation. De nombreuses plages permettent de s´éloigner de la partie urbanisée de Camboriú, mais attention, ce ne sont pas des plages désertes ! Parmi les plus fréquentées, il faut citer la plus urbaine, praia Central, et très en vogue celles do Estaleiro et Estaleirinho, où se trouvent les beach club et grands hôtels. La meilleure pour la pratique du surf est la plage dos Amores, et pour les adeptes du naturisme celle do Pinho, la plus ancienne plage de nudisme du pays. Si on préfère une plage plus tranquille avec ambiance familiale, celle de Laranjeiras est idéale.

Le night club Green Valley à Camboriú.

Le night club Green Valley à Camboriú.

Parmi les hauts lieux de la vie nocturne, il faut citer le night club Green Valley, classé numéro 2 mondial par la revue anglaise de musique électronique DJ Mag, c´est le plus grand espace de fête de Camboriú, au bord d´une lagune bordée de forêt tropicale, un gigantesque chapiteau peut abriter des milliers de personnes, le site est équipé de bars et de plusieurs ambiances. D´autres night clubs font aussi la réputation du lieu, comme le Warung, ou encore le Space B. Camboriú, une franchise du club espagnol Space Ibiza.

En plus de ces clubs, de nombreux restaurants avec ambiance musicale offrent une grande variété de style et de gastronomie, comme asiatique ou mexicaine.

Accès :

Aéroport : le plus proche est celui de Navegantes, il n´est qu´à 16 km (20 minutes) de Camboriú. Vols réguliers depuis plusieurs grandes villes du Brésil, dont São Paulo et Rio de Janeiro. Deux autres options sont l´aéroport de Florianópolis, à presque 100 km de distance, ou de Joinville, 80 km. Pour Florianópolis il y a des vols réguliers depuis toutes les grandes villes du pays. L´aéroport de Joinville est moins bien desservi mais a des vols réguliers depuis São Paulo et d´autres grandes villes. De ces deux derniers aéroports, il faut soit prendre un transfert par une agence de voyage, soit prendre un taxi jusqu´à la gare routière (rodoviária).

Autocar : de nombreuses compagnies d´autocars desservent Camboriu depuis les grandes villes de la région, comme Florianópolis ou Curitiba, avec des départs fréquents de ces deux villes.

 

Lexique de la fête au Brésil :

Festa = fête.

Balada = sortie nocturne, pas forcément pour la fête, mais dans un lieu animé, rues, bars, restos.

Farra = bringue.

Badalação = foule, lieu très mouvementé, très en vogue.

Badalar = le verbe qui a donné badalação, rendre un lieu très fréquenté, en faire un lieu à la mode.

Night = anglicisme très en vogue actuellement pour dire vie nocturne.

Banda = groupe musical.

Show = spectacle, récital.

Beber, tomar = boire.

Gole = une gorgée, prendre un gole = gouter une boisson.

Dançar = danser.

Paquerar, flertar = draguer.

Paquera, flerte = un flirt.

Ficar = la traduction c´est rester, mais en langage moderne ça veut dire coucher avec quelqu´un.

Ficante = la personne avec qui on couche sans engagement.

Transar, transa = acte de faire l´amour en langage moderne.

 

A suivre…(2ème partie)


~~~~~~~~~~~~~~~~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *