São Tomé das Letras, une station service pour ovnis ?

São Tomé das Letras, une station service pour ovnis
São Tomé das Letras, une station service pour ovnis

 Situé dans le sud de l’Etat de Minas Gerais, le village de São Tomé (ou Thomé) das Letras, édifié sur un sous-sol de quartzite, est considéré comme un des points énergétiques (chakras) du pays. De nombreuses légendes, mais aussi de témoignages, font de cet endroit très insolite un des hauts lieux du mysticisme au Brésil…

Tout le monde au Brésil connait le nom de ce village en raison de la pierre décorative et de construction qui est extraite de ses carrières, la pedra de São Tomé. Cette pierre, le plus souvent utilisée comme dalle, surtout pour les terrasses et decks de piscine, a la particularité de ne pas conserver la chaleur ; autrement dit, même en plein soleil on peut marcher déchaussé sur les dalles de São Tomé sans se brûler la plante des pieds.

Maisons et rues du village, en pierre locale.

Maisons et rues du village, en pierre locale.

La légende São Tomé (St Thomas) commence à la fin du XVIIIe siècle quand João Antão, un esclave en fuite, prétendit avoir rencontré un homme vêtu de blanc dans une grotte. Cet homme lui aurait remis une lettre parfaitement manuscrite demandant à son maître de lui concéder la liberté. Très impressionné, l’esclave décida de se rendre chez son maître et lui remettre cette lettre. Comme il était totalement analphabète il n’aurait pu rédiger cette lettre lui-même, mais son maître incrédule décida d’aller vérifier auprès de ce mystérieux homme rencontré par son esclave. Lorsqu’il arriva dans la grotte il n’y avait personne, mais il y trouva une statuette de St Thomas, alors qu’aucune n’avait jamais été signalée dans la région. Impressionné à son tour, il libéra son esclave sur le champs et fit édifier une église aux abords de la grotte. C’est ainsi que fut fondé le village de São Tomé das Letras (St Thomas des Lettres), cela en 1785. Le mot « lettres » provient d’inscriptions de l’époque, qui ont été retrouvées sur les parois de la grotte et attribuées à St Thomas. L’église édifiée sur le site est cette de la Matriz (photo en haut de page).

La « pyramide », un des points culminants de São Tomé das Letras.

La « pyramide », un des points culminants de São Tomé das Letras.

La statuette de St Thomas était visible dans l’église de la Matriz, jusqu’à ce qu’elle soit volée en 1991. En plus de cette apparition de St Thomas, le village fait l’objet de nombreuses histoires et légendes. Les mystiques de la région disent qu’un tunnel secret relie São Tomé das Letras au Machu Picchu, situé au Pérou, à plus de 3.300 km de distance. D’autres prétendent que le village est régulièrement visité par des êtres mythologiques tels que lutins, fées et gnomes. Mais beaucoup plus sérieusement, ce qui attire des milliers de visiteurs chaque année, ce sont les observations d’ovnis. Les témoignages y sont extrêmement nombreux et des éclats de magnésium d’une densité et d’une pureté jamais trouvées sur terre ont permis de d’alimenter l’idée que São Tomé das Letras serait un lieu de ressources énergétiques régulièrement visité par des extraterrestres. Il est vrai que le village ne se trouve qu’à quelques km de la ville de Varginha, où en 1996 des habitants auraient rencontré un être extraterrestre. L’épisode est connu au Brésil comme Incidente de Varginha, un mystère où est impliquée l’armée de l’air brésilienne, qui aurait fait d’importantes et inhabituelles manoeuvres dans la zone ce soir là.

Autre mystère de ce lieu « magnétique : sur une montée qui mène à l’entrée du village il est possible en coupant le moteur de sa voiture et la laissant au point mort qu’elle monte la route toute seule. Cette montée est connue comme ladeira do amendoim, en hommage à une rue de Belo Horizonte où le même phénomène se produit. Aujourd’hui, São Tomé compte plus de 6.000 habitants, dont une bonne partie sont arrivés ces trente dernières années. Attirés par le mysticisme du lieu, la vie en milieu rural et les nombreux sites naturels des alentours. Cette communauté « alternative » a provoqué une certaine transformation du village. Il est aujourd’hui équipé de petits hébergements et de restaurants, qui en toute simplicité participent au développement touristique de la région.

 

Grotte de Sobradinho.

Grotte de Sobradinho.

Parmi les activités sur place, la randonnée est à l’honneur. A São Tomé das Letras il faut marcher pour se rendre sur les sites naturels les plus importants, et parfois même grimper pour atteindre certains pics d’où l’on peut profiter de vues panoramiques sur les alentours, et bien sûr attendre le passage d’un ovni. La plupart des sites se trouvent dans le parc naturel Antônio Rosa, comme le Pico da Meditação (pic de la méditation) ou encore la Pedra da Bruxa (la pierre de la sorcière).

La région, avec ses nombreuses grottes est aussi propre à la spéléologie, certaines sont accessibles sans équipements spéciaux, comme celle de Sobradinho, et bien sûr celle de São Thomé, qui est à l’origine du lieu, d’autres sont interdites pour des raisons de sécurité, comme la Gruta do Carimbado, celle-là même qui mènerait au Machu Picchu ; une légende alimentée par le fait que personne n’ait jamais réussi à la parcourir jusqu’au bout. Un autre point fort des alentours sont les cascades, l’une des plus belles est la Cachoeira do Flávio, un lieu paradisiaque pour la baignade. A 80 km de là, il est aussi possible de visiter le village de Carrancas, réputé pour ses 50 cascades, ou encore le village de Aiuruoca, à 69 km, un des hauts lieux de la randonnée et connu pour sa communauté du Santo Daime (adeptes de l’ayahuasca). Ces deux villages sont équipés de petits hébergements et de restaurants. Tous ces sites, comme São Tomé das Letras, font partie de la Serra da Mantiqueira, une chaine montagneuse qui s’étend sur trois Etats, Minas Gerais, São Paulo et Rio de Janeiro.

La Cachoeira do Flávio.

La Cachoeira do Flávio.

 Pour se rendre à São Tomé das Letras l’idéal est la voiture, ce qui permet d’accéder aux sites et visiter les villages des environs. En autocar, il est possible de partir de Rio (322 km), São Paulo (349 km) ou Belo Horizonte (307 km), qui ont des départs réguliers vers la ville de Três Corações, le plus grande et la plus proche de São Tomé das Letras (43 km). Ensuite, la compagnie de cars Coutinho a plusieurs départs par jour vers São Tomé das Letras, idem pour le retour.

Il n’y a pas de période spécifique pour visiter la région, tout dépend de sa façon de se déplacer. En été par exemple (de décembre à février) il y pleut beaucoup, les routes en terre sont donc boueuses et compliquent les déplacements en voiture. En hiver (d’avril à août), comme le village se trouve à 1.444 m d’altitude, les nuits y sont très fraîches et les chambres des pousadas n’ont pas de chauffage ! Pour les randonnées, la région étant assez sauvage, il est recommandé de partir avec un groupe de randonneurs constitué ou un guide. Des petites agences sur place proposent ce genre de services.

Ultime recommandation, si on décide de louer une voiture pour parcourir la région, toujours veiller à avoir une réserve de combustible suffisante, les postes à essence y sont rares en dehors des villes… A moins bien sûr qu’on ne se déplace en soucoupe volante !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *