Le Combi du Brésil victime des temps modernes

En 2013, le dernier Combi fabriqué au Brésil, à sa sortie des chaines il fut aussitôt envoyé au musée Volkswagen d’Hanovre

Au Brésil, à partir du 1er janvier 2014, tous les véhicules devaient sortir des chaines de montage avec des freins ABS et des Airbags. Le bon vieux Combi, fabriqué dans le pays depuis 1957, n’a pas pu être adapté à ces nouvelles exigences, Volkswagen do Brasil a donc décidé d’en arrêter la production.

Les premiers Combi VW sont arrivés au Brésil en 1953, ils venaient alors directement d’Allemagne, où ils étaient fabriqués depuis 1950. Ce n’est qu’en 1957 que le Combi  commença a être monté au Brésil, à cette époque 50% des pièces étaient encore importées. Il fallut attendre encore deux ans pour qu’il devienne 100% brésilien, y compris le moteur (1200 cm³). En 1960, une version tourisme adaptée au camping est lancée, sept ans plus tard c’est la version pick-up. Il faut noter qu’au Brésil, Kombi est un mot féminin et qu’il désigne toutes les versions, pas seulement la première qui était destinée au transport de marchandises. La Kombi brésilienne va donc servir à tout, pour le transport de passagers (taxis collectifs, hôtels, aéroports, écoles, entreprises, etc), le camping,  la police, les pompiers, la vente (boissons, fast-food, etc), et même de corbillard. Il y aura des Kombis pour tous les usages et pour tous les goûts, sa simplicité et sa robustesse en feront le véhicule utilitaire le plus vendu au Brésil, avec un million et six cent mille exemplaires sortis des chaines brésiliennes entre 1957 et 2013. La Kombi sera ainsi le second véhicule le plus vendu dans le pays, juste derrière le Fusca, la Coccinelle VW, elle aussi fabriquée au Brésil et dont la production termina en 1986. Ces deux modèles Volkswagen étaient fabriqués à São Bernado dos Campos, dans l’Etat de São Paulo.

A partir de 1975, la Kombi passe du pare-brise en deux parties au pare-brise d’une seule pièce, la Volkswagen do Brasil propose alors 23 modèles de Kombi, du standard à la pick-up, de la version luxe à la version vitres panoramiques, ainsi que toute la gamme professionnelle (ambulance, fourgon pour le transport de prisoniers, pour l’armée, la poste, etc). Le Brésil est alors un gros exportateur de Kombi, elles seront vendues dans une centaine de pays, les premiers acheteurs étant l’Algérie, l’Argentine, le Chili, le Pérou, le Mexique, le Nigéria, le Vénézuela et l’Uruguay.

A partir de 1961, le Brésil produira aussi une version six portes, connue comme modèle 201 et exclusivement brésilienne. Avec ce modèle, Volkswagen fait évoluer l’image de la Kombi, jusque là uniquement utilisée pour le transport de marchandises. La version six portes en fait un véhicule pour le transport de passagers, y compris commercial (taxis collectifs, écoles, etc), et aussi familial dans une version luxe, avec revêtement interne et sièges plus confortables. Malheureusement, dès les années 70 cette Kombi est concurrencée par d’autres voitures familiales, plus luxueuses et mieux équipées, principalement des modèles Chevrolet. La fabrication de la six portes s’achèrera en 1976.

Quant à la mécanique, les premiers moteurs au Brésil étaient de 30 cv. A partir de 1967, la Kombi est équipée d’un moteur 1,5 l de 52 cv et en 1975, 1,6 l de 58 cv. En 1978, l’adoption du double carburateur génère 65 cv. La première version Diesel est lancée en 1981, avec refroidissement à eau et une puissance de 60 cv, mais elle ne peut être vendue que pour une utilisation commerciale, car, depuis 1976, le Brésil interdit le Diesel pour les véhicules particuliers, c’est d’ailleurs le seul pays au monde à le faire. En 1982, la Kombi avec moteur à Ethanol est lancée, avec un moteur 1,6 l et une puissance de 56 cv. Enfin, en 2005 c’est un moteur hybride 1,4 l de quatre cylindres, qui équipe la Kombi, selon Volkswagen do Brasil, la Kombi y gagne 34% de puissance et 30% d’économie de carburant.

combi 6 portes

La Kombi 6 portes, un modèle exclusivement brésilien

La Kombi 6 portes, un modèle exclusivement brésilien

La Kombi 6 portes, un modèle exclusivement brésilien

En 2014, à l’occasion de l’arrêt de la production de la Kombi, Volkswagen lance une série, Last Edition, de 600 véhicules. Les collectionneurs se ruent sur cette série, le succès est tel que VW dut en fabriquer 600 de plus, chaque véhicule fut vendu 25.000 Euros (change actuel) ce qui représentait une belle somme au Brésil. La firme lança aussi une vaste campagne publicitaire avec un film autour des adieux à ce véhicule devenu mythique, intitulée « les derniers désirs de la Kombi ». Le film reçut sept prix au Festival de Cannes, deux Lions d’Or dans la catégorie Branded Content & Entertainment, et aussi cinq Lions de Bronze dans la catégorie Direct, PR et Film & Cyber. Lors de cette campagne d’adieux, un site a été lancé, il rassemble des histoires de particuliers avec la Kombi. Clip d’adieux :

Au Brésil, les fans de Kombi sont organisés en clubs, dont les plus importants sont le Kombi Clube do Brasil et le Sampa Kombi Clube de São Paulo. Ils organisent régulièrement des rencontres et expositions de Kombis, et ont déclaré le 02 septembre comme Dia Nacional da Kombi (journée nationale de la Kombi).

Exposition à l’occasion du Jour National de la Kombi.

Exposition à l’occasion du Jour National de la Kombi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *