Visites gratuites à Salvador de Bahia

Le Palacete das Artes

Cette villa particulière a été édifiée à la fin du 19ème et début du 20ème siècle dans l’élégant quartier de Graça, à Salvador. A l’époque, les familles aisées privilégiaient cet endroit car étant situé sur les hauteurs de la ville et bien boisé, il y faisait plus frais. Aujourd’hui, les bosquets ont été remplacés par des immeubles et cette villa est l’une des rares à avoir échappé aux buldozers des promoteurs immobiliers. C’est aujourd’hui un havre de paix au milieu de la jungle urbaine, un beau jardin entoure cette villa qui semble sortir d’une conte de fée. Peu connu des touristes, le Palacete est pourtant un des hauts lieux de la culture à Salvador, avec des expositions temporaires, principalement dans le domaine des arts plastiques, et de nombreux évênementiels liés à la culture. A partir de 2009, la villa a abrité une exposition Rodin qui s’est terminée l’an passé. Le Palacete s’est donc beaucoup fait connaitre grâce à cette exposition, prenant même le nom provisoire de Musée Rodin de Bahia.

Classée au Patrimoine Historique de Bahia (IPAC) depuis 1986, le palacete, avant de devenir centre d’exposition, avait abrité le secrétariat d’Etat à la culture, puis le conseil d’Etat à l’éducation et à la culture. Ce n’est qu’en 2003 qu’il a été ouvert au public, une partie moderne construite dans le prolongement accueille les expositions.

Peintures murales du Palacete das Artes

Peintures murales du Palacete das Artes

Le premier propriétaire de la villa était d’origine portugaise, il appartenait à l’élite de Bahia, qui à l’époque, pour tenir le rang, se devait de décorer la maison « à la Française » ou « à l’Anglaise ». Le corps principal, sur deux étages, est donc couvert de peintures murales représentant des scènes romantiques, de nature et d’anges. Une des curiosités est le salon Napoléon avec des images d’aigles, qui font aussi partie de la symbologie franc-maçonne, puisque le propriétaire était Franc-maçon. Un ascenseur français de l’époque et toujours en service, est une autre curiosité. On peut aussi y admirer des marbres et des vitraux, ainsi que de magnifiques parquets.

Un espace librairie propose quelques livres d’art et une petite cafeteria permet de se reposer, de grignoter quelque chose ou prendre une boisson au abords du jardin, c’est un peu le rendez-vous des artistes locaux.

Adresse : Palacete das Artes, rua da Graça n° 289, quartier de Graça.

Ouvert du mardi au vendredi de 13h00 à 19h00, samedi, dimanche et jours fériés de 14h00 à 19h00. Tel (71) 3117 6987. Entrée gratuite.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Museu de Arte da Bahia

Le musée d’art de Bahia est proche du Palacete das Artes cité plus haut, on peut se rendre à pieds de l’un à l’autre en empruntant la avenida 7 de Setembro, plus connue sur ce tronçon comme Corredor da Vitória. C’est l’avenue chique de cette partie de la ville, avec des trottoirs bien arborisés, il y reste quelques beaux édifices du 19ème ayant survécu au milieu de la forêt de building du voisinage. L’un d’eux est justement ce musée d’art de Bahia, dont la seule porte d’entrée en bois massif de jacaranda (palissandre), vaut le déplacement. Fondé en 1912, c’est le plus ancien musée de Bahia, bâtiment de style neo-colonial, il est construit sur un terrain ayant appartenu à un riche marchand d’esclave du début du 19ème siècle.

La collection est composée de nombreuses oeuvres du 19ème, principalement de l’école bahianiase de peinture ; mais aussi de la période coloniale, divers objets précieux, comme bijoux, argenterie et porcelaine, du mobilier brésilien et étranger, ainsi qu’un bel ensemble de photographies, de cartes géographiques et documents anciens, et plus de 200 gravures de Carybé, le grand artiste local du 20ème siècle.

Entrée du Museu de Arte da Bahia

Entrée du Museu de Arte da Bahia

Exposition de photographies du Salvador ancien au Museu de Arte da Bahia

Exposition de photographies du Salvador ancien au Museu de Arte da Bahia

Adresse : avenida Sete de Setembro n ° 2340

Ouvert du mardi au vendredi de 13h00 à 19h00, samedi, dimanche de 14h30 à 18h30. Tel (71) 3117 6902. Entrée gratuite.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Solar do Ferrão

Grand bâtiment construit à la fin du 17ème et début 18ème par un riche commerçant portugais, en pleine période coloniale, aujourd’hui musée. A l’origine c’était une noble demeure, d’où le nom de solar (manoir en portugais), il a ensuite abrité le séminaire des jésuites, puis redevenu maison particulière en 1814. C’est alors qu’il prend le nom de son nouveau propriétaire M. Ferrão. En 1938 il est classé au patrimoine national et acquis en 1977 par l’Etat de Bahia, il abritera jusqu’en 2008 l’institut du patrimoine de Bahia (IPAC). Entièrement restauré, c’est aujourd’hui un musée qui présente diverses collections d’objets d’inspiration afro-brésilienne, masques, instruments de musique, statuettes, et encore oeuvres et mobilier de l’époque coloniale. Sur l’un des étages, est exposée une importante collection d’art sacré, elle a appartenu à un particulier décédé en 1971, M. Abelardo Rodrigues. La collection, ainsi que ce secteur du musée porte son nom.

Façade du Solar do Ferrão

Façade du Solar do Ferrão

Le Solar do Ferrão est situé en plein coeur du centre historique de Salvador, le Pelourinho, dans une agréable rue piétonne. Ce qui est admirable au Solar do Ferrão c’est l’imposant bâtiment dans son ensemble. On remarquera la qualité des matériaux, pierres, poutres, boiseries et parquets, tout cela est d’époque, mais aussi le parfait alignement de la construction sur ce terrain très en pente. Il a donc trois étages en façade et six sur l’arrière pour accompagner le déclive. Le style est colonial portugais, et il reste peu de bâtiments de cette époque (17ème)  encore debout au Brésil.

Art sacré du secteur Abelardo Rodrigues

Art sacré du secteur Abelardo Rodrigues

Adresse : rua Gregório de Matos n ° 45 (attention cette rue s’appelle aussi Maciel de Baixo).

Ouvert du mardi au vendredi de 12h00 à 18h00, samedi, dimanche de 12h00 à 17h00. Tel (71) 3117 6467 ou 6381. Entrée gratuite.

 

A suivre : visites gratuites à Rio de Janeiro et São Paulo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *