L´hoazin, cet étrange habitant de l´Amazonie

Il est probablement l´un des oiseaux les plus étranges de la planète. Vivant dans les zones humides de la région amazonienne, les scientifiques n´ont jamais réussi  à le classer dans une famille d´oiseaux ; il a donc fallu en créer une rien que pour lui !

Mais l´hoazin (Opisthocomus hoazin) est aussi un cas unique sur bien d´autres aspects… D´abord, il a le vol lourd, préférant se déplacer dans la végétation basse, surtout les plantes des zones marécageuses dont il se nourrit. Son vol rappelle ainsi celui d´un gallinacé, presque un faisan, dont il a à peu près la taille. Pourtant il est bien éloigné de cette famille.

Ensuite, l´hoazin est uniquement végétarien, très rare pour un oiseau, et ne se nourrit que de certaines plantes épaisses et de leurs fruits, principalement trois espèces, le embaúba (Cecropia obtusifolia), la siriúba (Avicennia schaueriana) et enfin l´aninga (Montrichardia linifera) ; cette dernière, qui pousse aux abords des berges, des lacs et rivières, est particulièrement indigeste et l´hoazin est bien le seul être au monde à pouvoir la digérer ; cela grâce à un appareil digestif unique chez les oiseaux, qui fonctionne exactement comme chez les ruminants !

jeune hoazin

Jeune hoazin

Pourtant, à part l´appareil digestif, l´hoazin n´a rien d´une vache. On préfère le comparer à l’archéoptéryx, un dinosaure à plumes qui vivait à la fin du jurassique, il y a environ 150 millions d´années. Et oui, car son poussin possède des doigts sur les ailes, ce qui lui permet de s´agripper et grimper dans les branches, et c´est bien le seul oiseau au monde à avoir cette particularité. Ces griffes alaires disparaissent vers l´âge de quatre mois, quand l´oiseau est suffisament plumé pour s´équilibrer et commencer à voler, mais en attendant, c´est vrai qu´il a tout de l´archéoptéryx…

poussin hoazin

Poussin d’hoazin

archéoptéryx

archéoptéryx

Grâce à de récentes découvertes, on sait aujourd´hui que l´archéoptéryx n´est pas l´ancêtre des oiseaux. Il n´est donc pas le lointain parent de l´hoazin, ce qui ne l´empêche pas d´être quand même le plus ancien des oiseaux. En effet, un fossile d´hoazin découvert en Colombie, daté de 18 millions d´années, nous en apporte la preuve. Alors qui était l´ancêtre de l´hoazin ? On ne le saura peut-être jamais, mais ce qui est certain c´est que cet étrange oiseau est en péril. Devant l´avancée humaine en Amazonie, la construction des barrages et l´assèchement des zones marécageuses, l´espèce a disparu d´une grande partie de son habitat. Si rien n´est fait, cet oiseau très pataud, que les Brésiliens appellent la cigana (la gitane), et qu´ils ont aussi beaucoup chassé pour sa chair et ses oeufs, ne sera bientôt plus qu´une légende… celle du dernier dinosaure à plumes de l´Amazonie…

hoazin2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *