Noël au Brésil

Comme tous les pays catholiques du monde le Brésil fête Noël. Rien de très différent ici, on y retrouve les traditionnelles décorations, les crèches et le père Noël, puis tout se termine par un dîner en famille avec remise de cadeaux… Mais la neige n´est pas au rendez-vous, au grand dam du père Noël qui meurt de chaleur en plein été tropical.

Pere noel

Le père Noël devant le Pain-de-Sucre à Rio.

Question : quelle est l´ambiance de Noël au Brésil ?

Bruno Guinard : on retrouve au Brésil les mêmes traditions de Noël que dans les autres pays catholiques de l´Occident ; par conséquent il n´existe rien de très « tipico » ici en période de Noël. Même les quelques traditions plus « folkloriques » qui ont survécu, surtout dans les campagnes, sont des traditions venues du Portugal, c´est le cas, par exemple, des « Pastorinhas », qui consistent en des groupes de fidèles, en général déguisés,  qui, dans une ambiance presque carnavalesque, vont en fanfare rendre hommage à l´enfant Jésus devant les crèches installées dans les églises. Aujourd´hui les fêtes, qui se font de plus en plus rares, sont surtout des représentations théatrales et musicales, avec des chorales et des crèches vivantes. Ces spectacles se déroulent plutôt devant les églises où se tient plus tard la messe de minuit, c´est une façon d´attendre l´heure de la messe. Noël au Brésil est essentiellement une fête de famille, tout le monde s´agite dans les jours qui le précédent pour acheter des cadeaux et les ingrédients qui serviront pour le repas, qu´on appelle la ceia natalina (la cène de Noël). On y remet les cadeaux et bien sûr ce sont les enfants qui sont les vedettes ce soir là.

Question : que mange-t´on ce soir là ?

BG : le repas de Noël est assez caractéristique de ce pays formé par de multiples cultures. On y retrouve la dinde, accompagnée d´une farofa temperada, qui est une semoule de manioc enrichit de raisins secs, de morceaux d´ananas, de bacon, d´olives noires, mais aussi d´un riz avec tomates, fruits secs, et herbes aromatiques. Du Portugal le Brésil a hérité du fameux bacalhau, la morue, qui ce soir là peut être servi en beignets ou en salade. On prévoit également une salade appelée salpicão, à base de pommes de terre et autres légumes le plus souvent mélangés à de la mayonnaise. Pour le dessert, c´est le panettone qui fait figure de bûche, il s´agit d´un pain sucré, avec des fruits confits ou des fruits secs, parfois des éclats de chocolat, très traditionnel en Italie. Bien entendu, il a des variantes régionales et chaque communauté a ses plats traditionnels, mais ceux cités ici sont les plus communs, ils forment la base du repas de Noël brésilien.

table de noel

Table de Noël au Brésil.

Question : et les cadeaux ?

BG : ça ne doit pas être très différent de ce qui se fait ailleurs en Occident, il y a bien sûr les jouets, même si de plus en plus tôt les enfants sont plongés dans les nouvelles technologies (téléphone portable, tablette, etc), pour les adultes on sait que le plus gros des achats se fait en vêtements et accessoires (sacs, ceintures, porte-feuilles, etc) puis l´électronique et l´électroménager (smartphones, tablette, jeux vidéo, appareils photo, caméras, TV, etc) et aussi les cosmétiques et les bijoux.

Question : au Brésil les enfants écrivent-ils aussi au père Noël ?

BG : oui c´est très répandu et les services de la poste s´organisent dans ce sens, comme on le voit sur la photo ci-dessous. Pour les adultes on aime assez faire la surprise du cadeau, bien entendu on sonde un peu avant de se lancer dans un achat. Par contre, il existe ici la tradition très répandue de « l´ami secret » (amigo secreto). Ce sont des groupes d´amis, et plus souvent encore des collègues de travail, qui se réunissent pour s´échanger un cadeau mais sans savoir de qui ils vont recevoir le leur. On détermine auparavant une fourchette de prix, pour que les cadeaux soient à peu près équivalents, puis un tirage au sort est fait, la personne regarde le nom de « l´ami secret » sur un papier et essaie de le décrire mais sans le nommer, l´idée c´est que  l´on devine qui est cet ami secret. Une fois trouvé, il reçoit le cadeau et c´est à son tour de piocher un nouveau nom. Ça peut durer des heures, ça se fait souvent au cours d´un repas, en général très animé, mais toujours avant le 24 décembre, car ce jour là est réservé à la famille.

lettre père noel

Boite aux lettres de la poste indiquant aux enfants d´y déposer leur lettre au père Noël.

Question : quelles remarques pourrais-tu faire du Noël au Brésil ?

BG : la première est climatique. J´ai connu dans mon enfance en France les Noël en hiver, sans aucune végétation et dans le froid. Ici les Noël sont en été, car le 25 décembre c´est le plein été au Brésil. Au début c´était frappant pour moi de voir cette reconstitution nordique sous 35° de chaleur, avec une végétation luxuriante. Puis j´ai de la peine pour ces pauvres pères Noël qui transpirent comme dans un sauna sous leur déguisement. Le spectacle du père Noël dans son traineau avec des rennes en plastique et la fausse neige a quelque chose de très kitch et de  complètement inadapté au climat. Une deuxième chose qui  m´a interpellé, c´est la végétation, ici nous n´avons pas de sapins. Il faut recourir aux faux sapins de Noël. Il est vrai que depuis quelques années on trouve des vrais conifères, pas de sapins, mais des thuyas ou cyprès produits dans les pépinières du sud du pays. Ici donc pas d´odeur de sapin, et finalement c´est tant mieux pour ces arbres, les conifères de Noël ici sont toujours avec leurs racines ce qui permet de les replanter.

pere noel brésil

Le père Noël sous le soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *