Le Brésil fête ses six millions de touristes

 Ce jeudi 05 décembre 2013, les services officiels du tourisme brésilien (Embratur) ont fêté l´entrée du six millionième touriste au Brésil. Un record absolu. En 2012 ils étaient 5,6 millions, les chiffres 2013 confirment donc une tendance à la hausse amorcée depuis quelques années. Ceci dit, il faut prendre en compte que 2013 est une année atypique puisqu´elle  a connu deux grands évênements internationaux, la Coupe des Confédérations de football en juin, puis les Journées Mondiales de la Jeunesse avec la venue du pape à Rio en juillet.

Ce qui est intéressant de constater dans ces chiffres c´est le nombre d´entrées par pays émetteur. Si l´Argentine est toujours très largement en tête, avec cette année près d´1,7 million d´entrées , la plus forte hausse vient des pays latino-américains. Sur les cinq premiers pays émetteurs, on trouve les voisins directs, l´Argentine, l´Uruguay, et le Paraguay. Le Chili arrive en sixième position, quant au Mexique et à la Colombie, ses visiteurs vers le Brésil ont augmenté de plus de 30%, une tendance qui elle aussi se confirme depuis quelques années. En seconde position, juste derrière les Argentins, on trouve les Américains, près de 700.000, et en troisième les Allemands, avec 270.000. La France elle n´est qu´en huitième position avec 220.000 touristes par an.Il y a donc une diminution des touristes européens au Brésil, ou en tout cas, suivant les nationalités pas d´augmentation, mais ces baisses sont compensées par l´arrivée de nouveaux touristes, principalement latino-américains mais aussi de pays émergents d´autres continents.

Si cette annonce réjouit les autorités brésiliennes, les professionnels du secteur sont eux plus réservés. Car admettons-le, sans vouloir jouer les rabat-joie, six millions de touristes ce n´est pas brillant pour un pays de cette importance. A titre de comparaison, parmi les partenaires du BRICS, le Brésil est largement largué derrière l´Afrique du Sud qui dépasse elle les 9 millions par an. Autre exemple, en Amérique latine le Mexique reçoit 23 millions de touristes par an, et l´Argentine fait presque autant que le Brésil avec 5,6 millions. Pas de quoi pavoiser disent les spécialistes. Mais comme on est plutôt optimistes de ce coté du monde, on se dit que la part des marchés à conquérir est immense, et qu´elle pourrait bien devenir une manne pour les prochaines années, si toutefois les handicaps du paysdans le secteur touristique sont surmontés.

Alors justement pourquoi aussi peu de touristes au Brésil ?Le premier grand handicap c´est l´accès. Le Brésil est largement déficient en vols internationaux, surtout avec ses voisins latino-américains. Sans vols directs entre les grandes villes du continent, un vol qui devrait être court se transforme en parcours du combattant ; tous les vols passant par São Paulo ou Rio de Janeiro. Autre gros souci, la compétitivité. Le coût de la vie a beaucoup augmenté ces dernières années au Brésil, ce qui oblige les professionnels du tourisme a augmenté les prix des prestations pour couvrir leurs frais. On se retrouve donc avec des prix élevés (pour des prestations qui elles ne s´améliorent pas). Dans le classement mondial de la compétitivité touristique, le Brésil est à la 80 ème place (sur 140 pays évalués), la concurrence est donc très rude ! Enfin, le marketing touristique du Brésil est quasi inexistant, ou en tout cas très largement dépassé. Même si depuis deux ans la Embratur s´efforce d´implanter des offices du tourisme dans les principaux pays émetteurs de touristes, tout reste à faire. Quant aux budgets,pour ce secteur, ils sont limités. Et enfin, avouons-le, la créativité du Brésil dans le domaine de la communicationest plus que discutable. Alors bien sûr on compte beaucoup sur la prochaine Coupe du Monde et aussi les J.O de Rio en 2016, pour communiquer sur le pays à grande échelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *