Le Brésil dans les deux Guerres Mondiales

On me pose souvent la question concernant la position du Brésil dans les deux dernières guerres mondiales. Et bien oui, le Brésil est le seul pays d´Amérique latine a avoir directement participé à ces deux guerres mondiales, et du coté des alliés.

La première Guerre Mondiale 1914/1918

Quand éclate le premier conflit mondial en 1914, le Brésil est encore un pays agricole, peu équipé et peu préparé à la guerre. Dès le début il adopte donc une attitude de neutralité. Mais très vite le pays, dont le principal produit d´exportation est le café, plonge dans une profonde crise économique. Avec la guerre, le café n´étant pas un produit de première nécessité, la demande chute brutalement. En 1917, l´Europe est sous blocus maritime allemand avec ordre de couler tout navire essayant de le percer. C´est ainsi qu´un sous-marin allemand torpille le plus gros navire de la flotte marchande brésilienne sur les côtes normandes. Apprenant la nouvelle, la population brésilienne se révolte et s´en prend aux commerces et institutions des émigrés allemands et de leurs descendants. Des écoles et des clubs allemands sont brulés, des commerces pillés. Pour apaiser la population, le gouvernement limoge le ministre de la guerre, favorable à la neutralité.

Le Brésil entre en guerre en avril 1917. Dans un premier temps le pays envoie une mission médicale composée de plus 80 médecins en renfort des services français de logistique pour le front. Puis, il fourni aux alliés sa modeste marine, qui, placée sous commandement britanique, est chargée de patrouiller les côtes de l´Afrique occidentale. Elle y restera bloquée en raison de l´épidémie de grippe espagnole qui décime ses équipages.

Cette modeste contribution permettra au pays de participer aux accords de paix qui déboucheront sur le traité de Versailles.

La seconde Guerre Mondiale 1939/1945

Comme pour le premier conflit mondial, le Brésil reste neutre au début de la guerre. Mais il est sous haute surveillance des alliés, principalement américains, car le régime dictatorial du président Vargas, est plutôt favorable à l´Axe. Le Brésil, avec son long littoral qui s´avance dans l´Atlantique sud, ses réserves en matières premières et en produits agricoles, est un pays stratégique pour les Alliés. Pour eux il n´est pas envisageable qu´il passe sous controle de l´Axe germanique. Sous forte pression du président Roosevelt, en 1942 il fini par signer avec les nations américaines, un accord, dit de l´Atlantique, les obligeant à se protéger mutuellement en cas d´attaque contre l´une des nations signataires.

La rispote allemande fut immédiate, cinq navires marchands brésiliens sont torpillés sur ses côtes, faisant plus de 600 victimes civiles.Une fois de plus la population se révolte et en août 1942, le Brésil déclare la guerre à l´Allemagne et à l´Italie. Les Etats-Unis installent alors des bases navales sur la côte du  nordeste, dont la plus importante à Natal. La dernière base américaine,dans l´arhipel de Fernando de Noronha, sera démantelée en 1960.

Le Brésil va fournir un contingent de près de 26.000 hommes, qui, formés et équipés par les Américains, participeront à la campagne d´Italie en 1944. Près de 1.000 soldats brésiliens y laisseront la vie.A la fin de la guerre, le Brésil est invité à participer à la force d´occupation de l´Autriche, mais, à la surprise de tous, le président Vargas refuse et donne l´ordre de démobiliser le contingent encore sur place.  Avec la fin de la guerre Vargas voit sa position insoutenable. En effet, comment s´être battu auprès des Alliés pour défendre la démocratie etmaintenir un régime autoritaire dans son propre pays. Critiqué et rejetté par tous, il démissionne en 1945.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *